Nous suivre Industrie Techno

Pour stocker l’énergie, Engie choisit les batteries Sonnen

Pour stocker l’énergie, Engie choisit les batteries Sonnen

Les différents formats de batteries Sonnen (88 cm à 185 cm de haut) stockent de 2,5 kWh à 15 kWh.

© Sonnen

Le fabricant allemand de batteries utilise une technologie lithium-fer-phosphate. Engie a choisi cette option pour permettre aux foyers de stocker l’énergie qu’ils produisent avec des panneaux solaires. Après une première maison pilote équipée d'une batterie mise en service en janvier 2018, l’offre a été lancée en avril.

En 2017, Engie a lancé son offre My Power qui propose à ses clients de consommer l’électricité qu’ils produisent avec des panneaux solaires installés sur leur toit. En avril 2018, l’énergéticien français élargit son offre en proposant d’installer également une batterie pour stocker l’énergie produite. Pour cela, il a noué un partenariat avec Sonnen, fabricant allemand de batteries dont la cathode est à base de lithium-fer-phosphate. « Pour nous, il s’agit du meilleur produit disponible sur le marché, indique Léo Bénichou, en charge de la gamme de solutions solaires My Power chez Engie. Elle présente une grande fiabilité au niveau de la sécurité et s’use lentement. »

Garantie 10 ans ou jusqu’à 10 000 cycles, la durée de vie de la batterie est estimée à 20 ans selon Jean-Baptiste Cornefert, directeur de Sonnen pour la France : « Des technologies de batteries avec une telle durée de vie ne sont pas courantes, indique-t-il. Pour nous, la messe est dite : le lithium-fer-phosphate est la solution pour le résidentiel stationnaire. » A titre de comparaison, le Powerall de Tesla utilise des cathodes à base de nickel-manganèse-cobalt (NMC). Capables de stocker plus d’énergie par unité de poids, cette technologie permet d’avoir des batteries plus compactes. Mais pour M. Cornefert, les critères qui priment dans le résidentiel stationnaire sont la durée de vie et la sécurité avant la compacité et la densité d’énergie stockée. Les modules développés par Sonnen ont une capacité de stockage de 2,5 kWh. Ils peuvent être assemblés pour former des armoires allant jusqu’à 15 kWh d’électricité stockée. La puissance délivrée est de 3,3 kW.

L'Allemagne en tête

Si Engie ne souhaite pas communiquer le nombre de foyers ayant souscrit à son offre avec batteries, l'entreprise indique qu'une maison pilote a été mise en service en janvier 2018 à Beaucouzé, près d’Angers (voir vidéo ci-dessous). Chauffée au gaz, donc avec une consommation électrique allégée, elle est équipée d'une batterie de 10 kWh et de 20 panneaux solaires qui couvrent 35 m² du toit. « Cela lui permet d'atteindre jusqu'à 96% de couverture de son besoin en électricité », affirme Léo Bénichou.

Une première pour Engie qui illustre pour le groupe à quel point le stockage d’électricité résidentiel est à l’aube de son développement en France. « Il y a quelques dizaines de batteries, au mieux quelques centaines », relève M. Bénichou. « En Allemagne, c’est environ 1000 installations par mois », relève Jean-Baptiste Cornefert. Pays européen le plus en avance en termes de puissance photovoltaïque installée, l’Allemagne comptait 1,6 millions d’installations photovoltaïques pour 43 GWc au 31 décembre 2017. Au même moment en France, il y en avait 400 000 pour 8 GWc.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« La donne change pour la récupération de chaleur fatale dans l’industrie », lance Gilles David, PDG d’Enertime

« La donne change pour la récupération de chaleur fatale dans l’industrie », lance Gilles David, PDG d’Enertime

La récupération de chaleur fatale dans l'industrie est un gisement majeur d'efficacité énergétique : 50[…]

Comment le Syndicat des énergies renouvelables veut accélérer le développement des EnR en France

Comment le Syndicat des énergies renouvelables veut accélérer le développement des EnR en France

Trois projets smart city dévoilés au QG Digital d'Engie

Trois projets smart city dévoilés au QG Digital d'Engie

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Plus d'articles