Nous suivre Industrie Techno

Pour plus de maîtrise industrielle des produits finis

Ludovic Fery
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Pour plus de maîtrise industrielle des produits finis

Johanne Piriou est responsable affectation chez Aktehom.

© Aktehom

La traçabilité est au cœur de récents scandales industriels : l'agroalimentaire, dans la tourmente depuis plusieurs mois après la découverte de viandes frauduleuses dans des plats préparés, ou encore l'industrie pharmaceutique, régulièrement la cible de polémiques, dont l'exemple le plus récent concerne le fabricant de génériques Teva, et un problème de conditionnement ayant conduit à une inversion de médicaments, révélé la semaine dernière dans les médias. Des méthodes organisationnelles comme la stratégie de contrôle, issue de la pharmacie, existent pour garantir un meilleur suivi de la production.

« Les récents scandales de maîtrise des matières premières dans l’agroalimentaire, et les déboires économiques qui en ont résulté, rappellent l’intérêt pour les industriels de mieux maîtriser leur production. En effet, quel domaine échappe aujourd’hui à l’optimisation des procédés de fabrication ? Par nature, ceux-ci nécessitent d’être fiables et robustes pour fabriquer des produits conformes à l’attendu, de manière reproductible.

Il existe pour cela une méthode efficace, appelée stratégie de contrôle, qui permet de démontrer l’obtention de la qualité attendue par des marqueurs pertinents. Peut-être plus présente en milieu pharmaceutique du fait des exigences réglementaires, la stratégie de contrôle répond notamment à la Food & Drug Administration, qui impose de suivre la qualité du produit et de garantir la maîtrise du procédé tout au long du cycle de vie.

Mais la stratégie de contrôle est applicable à tous les domaines industriels. Trop d’indicateurs remontent aux décideurs sans rôle déterminé ni exploitation efficace. Or, pour décider de la suite à donner au produit (l’écarter ou non), il faut identifier le rôle de chaque paramètre pour connaître son impact sur la production. Aujourd’hui, la qualité intégrée dans la conception (QbD) et la maîtrise statistique des procédés (SPC) définissent des critères pertinents de suivi de production.

Il s’agit de fonder ces critères sur la science et le risque qualité. Avec la stratégie de contrôle, ils permettront un gain en connaissances et une évolution vers toujours plus de maîtrise des produits et procédés. »

Johanne Piriou, responsable affectation d'Aktehom.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Une tête d’impression 3D polymorphe pour piloter l'alignement des fibres dans les composites

Une tête d’impression 3D polymorphe pour piloter l'alignement des fibres dans les composites

« L’impression 3D a un rôle majeur à jouer pour lutter contre l’obsolescence des équipements industriels », lance Nicolas Gay, co-fondateur de 4D Pioneers

« L’impression 3D a un rôle majeur à jouer pour lutter contre l’obsolescence des équipements industriels », lance Nicolas Gay, co-fondateur de 4D Pioneers

Impression 3D : « La stéréolithographie a toute sa place en production », prône Andreas Langfeld, Président EMEA de Stratasys

Impression 3D : « La stéréolithographie a toute sa place en production », prône Andreas Langfeld, Président EMEA de Stratasys

Plus d'articles