Nous suivre Industrie Techno

L'innovation dans la peau

"Pour innover, il faut savoir s'émerveiller", Brigitte Plateau (Grenoble INP)

Aurélie Barbaux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Brigitte Plateau

© Grenoble INP

Chaque semaine, Industrie & Technologies donne la parole à des personnalités qui ont l’innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes du monde de l’industrie tirent le portrait de cette discipline. Découvrez aujourd’hui le profil innovation de Brigitte Plateau, qui vient d’être renouvelée par ses pairs à la présidence de l’alliance Allistene (Alliance des sciences et technologies du numérique). Administratrice générale de Grenoble INP depuis fin février 2012, elle est également présidente de l’AFDESRI (Association des femmes dirigeantes de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation) depuis septembre 2014.

Quand on vous dit innovation, spontanément vous répondez ?

Faites confiance aux jeunes !

Votre dernière rencontre avec l’innovation c’était quand et où ?

C’est il y a 15 jours, nous avons eu à Grenoble INP Oria, une entreprise qui a imaginé une bague qui permet de faire des effets musicaux quand vous jouez de la guitare. Elle a gagné le grand prix du concours campus création 2016.

Quelle innovation avez-vous dans votre poche ?

Il s’agit d’une innovation de design signée par Swiss made. Dedans, au format d’une carte de crédit sont rassemblés une pince à épiler, un ciseau, une lime à ongle…

Votre innovation préférée ?

J’aime bien le microcrédit et le crowdfunding, et tous les modèles économiques alternatifs.

Et celle que vous détestez ?

Je n’aime pas les gadgets, qui ne servent à rien.

Si vous deviez remettre le prix Nobel de l’innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

Je le remettrais à ces chercheurs qui aident des personnes en situation de handicap. Je pense notamment au Dr Richard Andersen, qui travaille sur le pilotage par la pensée d'un bras robotisé.

Et s’il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

Il irait à Hemarina, qui utilise l’hémoglobine des vers de sable pour conserver pendant trois jours des organes.

La qualité qu’il faut cultiver pour innover ?

La capacité de s’émerveiller.

Quel défaut faut-il éviter ?

Être blasé.

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d’innovation ?

Ce serait Sapiens, une vraie histoire de l’humanité, de Yuval Noah Harari. Il retrace l’innovation, l’histoire de l’évolution de l’espèce humaine à ses innovations. Il prédit à la fin que l’on va vivre une époque différente de celle de l’histoire des hommes.

En matière d’innovation, vous êtes plutôt…

Start-up ou grand groupe ?

Je crois plutôt aux initiatives personnelles.

…Technologie ou service ?

Ni l’un ni l’autre, je suis pour la relation humaine.

…Continue ou disruptive ?

Les vraies innovations sont disruptives.

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

Les grandes innovations sont liées à l’organisation humaine, même si la technologie aide. La grande disruption sera favorisée par le numérique, les transports, la distribution de l’énergie mais sera humaine. L’innovation dont je rêve toucherait à l’organisation de la planète Terre.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le Conseil de l’innovation lance deux grands défis sur la cybersécurité et la bioproduction

Le Conseil de l’innovation lance deux grands défis sur la cybersécurité et la bioproduction

Le troisième Conseil de l’innovation a lancé le 17 avril deux nouveaux grands défis, sur la cybersécurité et[…]

18/04/2019 | InnovationBiomatériaux
Fibre optique spatiale, start-up du Cnes, TechTheFutur… les meilleures innovations de la semaine

Fibre optique spatiale, start-up du Cnes, TechTheFutur… les meilleures innovations de la semaine

Le Cnes met 4 start-up françaises innovantes à l'honneur

Le Cnes met 4 start-up françaises innovantes à l'honneur

IMT Mines Alès veut accélérer l'innovation à Toulouse et ailleurs

IMT Mines Alès veut accélérer l'innovation à Toulouse et ailleurs

Plus d'articles