Nous suivre Industrie Techno

« Pour innover, il faut être branché sur le monde ! » Pascal Mauberger, président de McPhy

« Pour innover, il faut être branché sur le monde ! » Pascal Mauberger, président de McPhy

Chaque semaine, Industrie & Technologies prend les chemins de traverse et donne la parole à des personnalités qui ont l'innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes du monde de l'industrie tirent le portrait de cette discipline. Découvrez aujourd'hui la vision de Pascal Mauberger, président du directoire de McPhy, et président de l’Aphypac, l’Association française pour l’hydrogène et les piles à combustibles.

Quand on vous dit innovation, spontanément vous répondez ?

Progrès ! Depuis quelques centaines d’années, nous transformons le monde pour plus de confort.

Votre dernière rencontre avec l’innovation c’était quand et où ?

C’est tous les jours, dans le monde des start-ups.

Quelle innovation avez-vous dans votre poche ?

Je ne peux pas vous le dire…  Mais notre innovation constante, c’est l’hydrogène !

Votre innovation préférée ?

La mobilité propre et la mobilité connectée. Se déplacer est le fondement de notre démocratie. Nous devons le faire maintenant sans détruire la planète.

Et celle que vous détestez ?

Ce qui m’agace, c’est l’instantanéité. Il y a un manque de recul dans l’usage des mails, des réseaux sociaux. Nous ne devons pas céder à la tyrannie de l’immédiat qui s’oppose à la profondeur de la réflexion.

Si vous deviez remettre le prix Nobel de l’innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

Je suis admiratif des personnes qui font naître les objets connectés. Aujourd’hui, nous avons la même puissance de calcul dans nos poches que les ordinateurs les plus puissants quand j’étais enfant. Des personnes comme Steve Jobs transforment le monde, comme l’a fait Gutenberg en son temps.

Et s’il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

Les modèles du type Apple ont été fondateurs. Ils ont marqué leur temps.

La qualité qu’il faut cultiver pour innover ?

Etre ouvert et branché sur le monde. L’innovation se démarque de l’invention du fait qu’elle trouve des applications.

Quel défaut faut-il éviter ?

L’isolement.

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d’innovation ?

Je peux vous citer un film que j’ai vu récemment : Demain. Il est très inspirant car il prône l’innovation par les usages.

En matière d’innovation, vous êtes plutôt…

 Start-up ou grand groupe ?

J’ai pratiqué les deux, mais je réponds start-up : c’est d’elles que viennent les innovations de rupture.

... Technologie ou service ?

Plutôt techno, du fait de mon parcours, mais je ne néglige pas l’usage.

Continue ou disruptive ?

Disruptif.

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

Je suis né dans village sans route goudronnée, mon grand-père avait la première voiture du village, puis on a eu le téléphone… : notre monde s’est formidablement transformé. Aujourd’hui, je rêve d’un monde où nous aurions accès à l’énergie sans détruire la planète. Sans pour autant revenir en arrière. L’hydrogène peut y contribuer.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Une modification génétique des bactéries de type Escheria coli (E.coli) leur permettant de produire des hydrocarbures volatils[…]

Le Nobel de Chimie 2019 met à l'honneur les pionniers du lithium-ion

Le Nobel de Chimie 2019 met à l'honneur les pionniers du lithium-ion

Face aux GAFA,  PME et grands groupes misent sur les collaborations pour accélérer sur la smart city

Face aux GAFA, PME et grands groupes misent sur les collaborations pour accélérer sur la smart city

À défaut de biocarburants, les micro-algues prolifèrent pour d’autres industries

À défaut de biocarburants, les micro-algues prolifèrent pour d’autres industries

Plus d'articles