Nous suivre Industrie Techno

abonné

[Portrait] Mathias Fonlupt, l'entrepreneur qui joue à transformer la chaleur en électricité

Alexane Roupioz

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

[Portrait] Mathias Fonlupt, l'entrepreneur qui joue à transformer la chaleur en électricité

Mathias Fonlupt

© ALMODOVAR Claude

Ingénieur en mécanique énergétique, Mathias Fonlupt a imaginé un générateur pour produire de l’électricité à partir de chaleur très basse température. Un concept qui a conduit ce mordu de technologies à devenir entrepreneur.

«Petit, quand je demandais à ma mère comment fonctionnent les feux tricolores, elle m’expliquait que le passage est interdit au rouge et autorisé au vert. En réalité, ce que je voulais comprendre, c’est comment les feux savent qu’ils doivent être rouges ou verts », se souvient Mathias Fonlupt. Cette anecdote reflète à elle seule la façon dont l’ingénieur apprivoise le monde. « Je veux tout comprendre », résume-t-il. Très jeune, il a montré une appétence pour les sciences.

Développer ses propres méthodes

Grâce à la physique notamment, il a commencé, dès l’adolescence, à avoir les cartes en main pour trouver des réponses à ses questions. Plus tard, étudiant, il a toujours cherché à donner du sens à ce qu’il apprenait. « Ce qui ne me paraissait pas important, je refusais de l’apprendre. D’ailleurs, bien que je sache calculer, j’utilise mes propres méthodes et ne connais toujours pas mes tables de multiplication », avoue-t-il avec un brin de malice.

Rapidement, sa soif de compréhension s’est muée en une volonté d’utiliser ses connaissances et compétences pour développer des technologies utiles aux autres. Une ambition dont il a fait la règle principale de ce qui, pour lui, est avant tout un jeu. « Je m’amuse à développer des choses, mais c’est un jeu très sérieux », précise le jeune ingénieur.

Il y a d’abord eu son projet d’études lors de son DUT Hygiène sécurité environnement. À l’époque, un peu rebelle, il se lance un défi : concevoir une chaudière à hydrogène. « Les gens qui ont chez eux une éolienne ou un panneau solaire n’ont pas forcément besoin immédiatement de l’énergie produite. Alors, j’ai pensé fabriquer un système de stockage pour alimenter une chaudière. » Il commence par se demander comment produire de l’électricité plus propre. Il réfléchit à quelques concepts, mais bute sur des problèmes qu’il ne parvient pas à résoudre. Il n’a pas encore tous les atouts pour jouer son meilleur coup.

En 2014, il intègre Polytech Marseille, en mécanique énergétique, et découvre une discipline qui va rebattre les cartes : la thermodynamique. Il met à profit ce qu’il apprend pour développer, seul dans son coin, un concept de générateur capable de produire de l’électricité à partir de chaleur très basse température. En 2015, il se rend à l’Institut national de la propriété industrielle à Marseille pour se renseigner sur le dépôt de brevet. Dans le bus qui le[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1036

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Plan quantique, chromatographie, Virgin Orbit, point sur la course aux vaccins … le best-of techno de la semaine

Plan quantique, chromatographie, Virgin Orbit, point sur la course aux vaccins … le best-of techno de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, le plan Quantique[…]

Technologies, résultats, autorisations : le point sur la course aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde

Technologies, résultats, autorisations : le point sur la course aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde

Covid19 : cette modélisation de l'Inserm qui suggère la domination du variant anglais en France entre fin février et mi-mars

Covid19 : cette modélisation de l'Inserm qui suggère la domination du variant anglais en France entre fin février et mi-mars

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Plus d'articles