Nous suivre Industrie Techno

abonné

Analyse

[Portrait] Emmanuel Edeline invente les moteurs des Ariane du futur

Xavier Boivinet

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

[Portrait] Emmanuel Edeline invente les moteurs des Ariane du futur

Emmanuel Edeline, Ariane group à Vernon

© Guittet Pascal

Expert dans les moteurs cryogéniques des lanceurs spatiaux européens, Emmanuel Edeline dirige le développement de Prometheus, qui équipera les successeurs d’Ariane 6. En innovant tous azimuts.

Le spatial ? Il était loin d’imaginer y faire carrière. « Étudiant, je m’intéressais au sport automobile », se souvient Emmanuel Edeline. Pourtant, il a passé trente-cinq ans à développer des moteurs de fusées à la Société européenne de propulsion (SEP), chez Snecma, Safran et ArianeGroup. « Son expérience en fait l’un des piliers du secteur », assure Jérôme Breteau, le responsable des futurs systèmes de lanceurs à l’Agence spatiale européenne (ESA). « L’universalité de sa connaissance dans les moteurs cryogéniques est quasi unique en Europe », ajoute Hervé Gilibert, le directeur technique et innovation d’ArianeGroup.

C’est cette expertise qui l’a conduit à devenir, en 2018, le responsable du programme Prometheus pour ArianeGroup. « Emmanuel Edeline est l’un des pères de ce projet clé pour le futur des lanceurs en France et en Europe », souligne Jean-Marc Bahu, le sous-directeur adjoint du futur et de l’innovation des systèmes de lancement au Centre national d’études spatiales (Cnes).

Mis en place en 2015 par le Cnes et ArianeGroup, le programme vise à développer le moteur des lanceurs européens qui succéderont à Ariane 6. En cours d’assemblage, le premier prototype devrait être mis à feu cette année. Conçu pour répondre à l’évolution du marché du spatial, ce moteur sera à bas coût, potentiellement réutilisable, largement imprimé en 3D et alimenté non plus par un mélange d’oxygène et d’hydrogène (comme les moteurs d’Ariane 5 et bientôt d’Ariane 6), mais par un mélange d’oxygène et de méthane [lire encadré]. Un choix qui s’inscrit dans une tendance mondiale. Aux États-Unis, SpaceX teste déjà ce couple d’ergols sur ses moteurs Raptor, tandis que Blue Origin envisage de le faire pour son son futur moteur BE-4. Des entreprises chinoises sont également très actives sur le sujet.

« Là-haut dans la forêt, il y a les fusées » 

Le déclic pour le spatial se produit à l’été 1985. Emmanuel Edeline vient de finir son cursus en mécanique à l’École universitaire d’ingénieurs de Lille (aujourd’hui Polytech’Lille). « Un ami breton me parle, sans grand enthousiasme, d’une offre de stage à la SEP… dans les moteurs de fusées. Moi, je trouvais ça extrêmement intéressant ! » Direction Vernon (Eure), où il rejoint le programme Ariane 5, qui venait tout juste d’être décidé. « Il y avait un véritable engouement, une équipe très jeune et une ambiance incroyable autour de ce projet européen extraordinaire. » L’objectif était de passer du moteur HM7 d’une poussée de 7 tonnes au moteur HM60 Vulcain d’une poussée de 100 tonnes. « Il y avait tout à créer. » Aussi bien le moteur que les logiciels de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1040

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2021 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Le New Space Français doit accélérer l’industrialisation de ses technologies », lance Stanislas Maximin, fondateur de Venture Orbital Systems

« Le New Space Français doit accélérer l’industrialisation de ses technologies », lance Stanislas Maximin, fondateur de Venture Orbital Systems

Créée en 2019, Venture Orbital Systems (VOS) s’est lancée dans l’aventure New Space en imaginant un nano-lanceur[…]

20/10/2021 |
Comment le consortium « le Kollectiv » veut mettre l’exploitation des données au cœur du NewSpace

Comment le consortium « le Kollectiv » veut mettre l’exploitation des données au cœur du NewSpace

Newspace : Les petits lanceurs européens sur les traces de SpaceX

Exclusif

Newspace : Les petits lanceurs européens sur les traces de SpaceX

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Newspace, aviation décarbonée, et défense du futur : le programme d’accélération Blast présente sa première cohorte de deeptechs

Plus d'articles