Nous suivre Industrie Techno

Polyamides résistant à l'eau bouillante

Industrie et  Technologies
Ultramid A3WG6 HRX et A3WG7 HRX de BASF


BASF ajoute à sa gamme de matières plastiques deux polyamides de type PA 66 particulièrement résistants à l'hydrolyse. Les Ultramid A3WG6 HRX et A3WG7 HRX sont respectivement renforcés de 30 % et 35 % de fibres de verre.

Ces grades ont notamment été développés pour les circuits de refroidissement de véhicules, et satisfont aux derniers essais d'hydrolyse à long terme, plus contraignants, exigés par les constructeurs automobiles.

Ils présentent également une excellente résistance au vieillissement thermique lorsqu'ils sont soumis à des flux d'air chaud. Ces nouvelles qualités d'Ultramid sont teintées en noir et se prêtent au marquage laser.



Ces vues microscopiques en coupe des matériaux ont été réalisées sur des pièces d'un système de refroidissement
à l'issue de 2 000 heures de contact avec un mélange eau-glycol porté à 130 °C.
Le plastique courant du marché de référence pour ce test (à droite) présente de nombreuses fissures.
Le composant en Ultramid A3WG6 HRX (au milieu) résiste de son côté beaucoup mieux à la fissuration.


Outre les circuits de refroidissement ces matériaux sont utilisables pour une multitude d'autres applications. Ainsi la variante G7 HRX renforcée de 35 % de fibres de verre peut être utilisée dans les modules de filtres à huile intégrant des conduites d'eau de refroidissement. Les composants de ce type doivent aujourd'hui présenter une résistance optimale à l'eau chaude et au glycol. Ils ont donc fait l'objet de tests avec tous les mélanges eau-glycol actuellement disponibles sur le marché.

Les ingénieurs de BASF ont aussi étudié la solidité des cordons de soudure des réservoirs et volets réalisés à partir de qualités HRX. Ceux-ci présentent une résistance supérieure à celle observée avec les autres plastiques courants du marché. Les tests ont été effectués sur des récipients soudés exposés sur chacune des faces puis sur les deux à une eau de refroidissement chauffée à 130°C. Les nouvelles variantes Ultramid résistent également mieux à la fissuration que de nombreux autres matériaux. Cette faible tendance à la fissuration, une propriété idéale pour les composants dotés de cordons de soudure, a également été confirmée par le test de gonflement opéré à haute température dans un bain de glycol pur.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.basf.com


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment McPhy veut industrialiser l’électrolyse alcaline pour produire de l'hydrogène décarboné à coût réduit

Comment McPhy veut industrialiser l’électrolyse alcaline pour produire de l'hydrogène décarboné à coût réduit

L'électrolyseur de 2 mégawatts au cœur de l'usine de production d'hydrogène décarboné[…]

Modélisation moléculaire et code ultra rapide : Qubit pharmaceuticals met la physique quantique au service des labos pharma

Modélisation moléculaire et code ultra rapide : Qubit pharmaceuticals met la physique quantique au service des labos pharma

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Les surfaces superhydrophobes s'ouvrent aux applications en gagnant en robustesse

Les surfaces superhydrophobes s'ouvrent aux applications en gagnant en robustesse

Plus d'articles