Nous suivre Industrie Techno

PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ CHERCHE PME

Mirel Scherer

Sujets relatifs :

,
Mov'eo veut augmenter le nombre de petites et moyennes entreprises dans ses projets de recherche qui s'adressent surtout aux grands comptes.

La R & D, parent pauvre du développement économique en France ? Située, avec 2,13 % du PIB consacré à la recherche en 2006, dans la moyenne européenne, elle est cependant très en dessous de l'Allemagne, des pays scandinaves, du Japon et des États-Unis. Alors, les initiatives pour doper les investissements des entreprises dans la R & D se multiplient. À l'instar du nouveau crédit impôt-recherche. Ou du plan R & D lancé par Mov'eo pour attirer les PME. « Les PME sont trop souvent laissées en marge des appels à projets », remarque Gérard Yahiaoui, vice-président de Mov'eo, en charge des PME. Notre première action a donc été de réunir les laboratoires et les grands industriels en présence de représentants de PME pour identifier les dysfonctionnements et élaborer un véritable plan d'action. »

Depuis la création de Mov'eo, 110 PME ont été intégrées comme partenaires ou pilotes des projets labellisés par le pôle. Pour le responsable de Mov'eo, « ce n'est pas assez ». En 2009, l'objectif est d'augmenter sensiblement leur nombre. « Aujourd'hui, les aides financières vont principalement aux entreprises qui ont des ressources », constate à regret Gérard Yahiaoui. « Beaucoup d'innovations sommeillent toutefois dans les cartons de PME et ont du mal à voir le jour. Notre objectif est de parvenir à un assouplissement de la réglementation pour que l'octroi de financements se fonde davantage sur la valorisation des idées innovantes. »

Deux PME paticipent déjà aux projets du pôle

Autre barrière à lever pour les PME : la communication sur leur savoir-faire qui a du mal à franchir la porte des grands industriels. « Le rôle du pôle est de porter ces compétences à la connaissance de ces derniers pour favoriser leur rapprochement dans le cadre des projets collaboratifs innovants », ajoute le responsable. Un enjeu de taille pour les industriels et pour l'économie européenne. Grâce à ces innovations disponibles dès à présent, les grands industriels européens pourraient améliorer leur réactivité et la performance des produits, tout en réduisant les coûts. C'est en même temps, une alternative à la délocalisation.

Une approche illustrée par deux PME, qui participent aux projets du pôle pour développer leurs produits originaux. Jeune pousse, NaturePlast a été repérée par Mov'eo pour être intégrée directement ou indirectement dans deux projets : Matoria (Matériaux d'origine renouvelable innovants pour l'automobile) et Valolinauto (Valorisation des fibres naturelles de lin par l'industrie automobile). La PME accompagne les plasturgistes et les utilisateurs finaux dans l'utilisation et la transformation des bioplastiques dans différents secteurs (automobile, agroalimentaire, cosmétiques, papeterie, textile...). « En 2012, les constructeurs d'automobiles devront commencer à intégrer ces matières dans leurs véhicules », explique Guillaume Lebouteiller, le responsable technique. « L'enjeu est d'adapter ces matériaux aux exigences de la production automobile car ils n'ont pas le même niveau d'optimisation (production, propriétés mécaniques...) que les plastiques conventionnels. » NaturePlast travaille sur la levée des principaux verrous technologiques (résistance thermique, propriétés mécaniques faibles, propriétés barrières) pour le développement du poly-acide lactique (PLA) et d'autres matières bioplastiques en développant ses propres additifs.

Second exemple de PME innovante : Nexyad. Cette dernière a développé le système VisiNex capable de mesurer sur banc automobile la visibilité dans des conditions de perturbation reproductibles. Le produit capture une image structurée au travers du pare-brise. Un modèle mathématique de la vision humaine permet, en analysant les images, de prédire à chaque instant la distance de détection et de reconnaissance d'un objet de référence (piéton, voiture...) et l'aisance à décoder la scène pour le conducteur.

Donner des moyens aux ambitions

Développé à l'origine pour l'armée, ce système apporte un gain de temps et de coût de développement indéniable pour les constructeurs et les équipementiers automobiles. Une phase de test menée jusqu'à présent sur le terrain, qui nécessitait une équipe de cinq personnes pendant un an et demi, est désormais réalisée en laboratoire en deux mois et pilotée par une seule personne. Avec à la clé une performance accrue. Un projet collaboratif vient d'être labellisé par Mov'eo pour réaliser une version "roulante" de VisiNex qui permettra entre autre de mesurer l'impact de l'aérodynamique (vent de roulage) sur l'efficacité d'un essuyage. Cette PME de dix personnes compte déjà comme clients PSA en France et un équipementier de rang 1 en Allemagne, Robert Bosch. Elle ambitionne d'imposer tout simplement VisiNex comme le standard de fait au niveau mondial. D'autant plus que les applications du système sont nombreuses. Des marchés émergent déjà, comme le BTP pour les infrastructures routières (marquage au sol, panneaux...) et les transports (ferroviaire, routier...).

Plus de 18 %

des subventions seront attribuées en 2009 aux PME

Deux expériences labellisées Depuis la création de Mov'eo, 110 PME sont déjà partenaires. Deux projets labellisés illustrent l'impulsion donnée par le pôle.

NaturePlast développe un bioplastique végétal - Baptisé NaturePlast Heat Resistant PLA, le matériau que concoctent les spécialistes de cette PME normande est un thermoplastique reformulé à base de poly-acide lactique (PLA). Issu à 100 % de ressources végétales renouvelables, il intéresse les constructeurs automobiles qui à partir de 2012 devront intégrer ces nouvelles matières dans leurs véhicules. Nexyad voit dans le brouillard - La visibilité est une fonction principale de sécurité routière et de confort pour la conduite. Les organes tels que l'essuyage, les capteurs de pluie, l'éclairage, le désembuage... ont pour objectif de restaurer cette visibilité lorsqu'elle est dégradée. C'est ce segment que Nexyad, créée en 1995, a choisi pour développer son produit VisiNex, un système original qui mesure la visibilité sur banc automobile dans des conditions de perturbation reproductibles. Cette technologie s'appuie sur une modélisation logicielle du cerveau humain.

MOV'EO, MOTEUR DE L'INNOVATION

Le pôle de compétitivité en recherche et développement Automobile et Transport publics Mov'eo met en oeuvre des projets collaboratifs dans les régions Basse-Normandie, Haute-Normandie et Ile-de-France. « Ce territoire représente plus de 70 % de la R & D automobile française », explique Gérard Yahiaoui, le vice-président de Mov'eo chargé des PME et directeur associé de Nexyad. « Les projets sont construits autour de quatre domaines stratégiques : énergie et environnement, mécatronique, sécurité routière, mobilité et services. » Créé en 2006, Mov'eo compte plus de 200 membres et a labellisé plus de 115 projets de R & D dont 60 ont reçu l'appui des pouvoirs publics à hauteur de 90 millions d'euros.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0908

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicules autonomes : chez PSA, l'intelligence artificielle prend le volant

Véhicules autonomes : chez PSA, l'intelligence artificielle prend le volant

PSA Peugeot Citroën dote ses prototypes de véhicules autonomes d'une forte intelligence embarquée, et obtient le droit de faire[…]

Le virage numérique

Le virage numérique

LE VIRAGE NUMERIQUE PAGE 26

LE VIRAGE NUMERIQUE PAGE 26

ZF passe la vitesse supérieure

ZF passe la vitesse supérieure

Plus d'articles