Nous suivre Industrie Techno

Poietis veut imprimer du vivant

Poietis veut imprimer du vivant

© dr

[Start-up - entreprises]

Fondée en 2014 et dirigée par Fabien Guillemot, la start-up Poietis basée à Bordeaux s'est spécialisée dans les techniques de bioprinting, ou bioimpression en français.

La jeune pousse utilise la bioimpression par laser pour reproduire la complexité des tissus biologiques. Une fois imprimés couche par couche selon des organisations préddéfinies par conception numérique, les tissus sont placés dans un bioréacteur pour faire émerger des fonctions biologiques spécifiques. Cette technologie permet, entre autres, de créer des greffons artificiels de cornée et de peau.

Le développement et la fabrication de tissus biologiques représentent des enjeux socio-économiques évalués à 15 milliards de dollars en 2014. Il devraient doubler d'ici 2018. Outre la médecine régénératrice, les tissus vivants bioimprimés trouvent aussi des applications dans les industries cosmétique et pharmaceutique. L'Oréal a, par exemple, récemment noué un partenariat avec l'américain Organovo, qui développe une technologie concurrente de Poietis, afin d'accélérer sa production d'échantillons de peau pour tester ses nouveaux produits. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La bioimprimante robotisée de Poietis prend ses marques dans les hôpitaux marseillais

La bioimprimante robotisée de Poietis prend ses marques dans les hôpitaux marseillais

Hôpitaux de Marseille et la société Poietis ont annoncé le 24 novembre avoir installé un système de[…]

« Les deeptech vont favoriser l’émergence d’une bioproduction plus réactive et plus flexible », estime Paul Kauffmann, cofondateur de MagIA Diagnostics

« Les deeptech vont favoriser l’émergence d’une bioproduction plus réactive et plus flexible », estime Paul Kauffmann, cofondateur de MagIA Diagnostics

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Plus d'articles