Nous suivre Industrie Techno

POC21 : Bicitractor, un tracteur électrique pour une agriculture durable et non polluante

POC21 : Bicitractor, un tracteur électrique pour une agriculture durable et non polluante

© Stefano Borghi

A quelques semaines de la COP21, la rédaction d’Industrie & Technologies vous propose de découvrir, jour après jour, 12 innovations Open Source pour préserver notre planète, développées dans le cadre du dispositif POC21. Découvrez aujourd’hui Bicitractor. 

Dans le cadre de la conférence sur le climat COP 21, qui se tiendra en décembre prochain à Paris, les collectifs Ouishare et OpenState ont lancé une initiative inédite baptisée POC21. Pendant cinq semaines, 12 équipes vont développer des solutions innovantes et Open Source pour la transition énergétique. La rédaction d’Industrie & Technologies vous propose de découvrir ces 12 projets, encore à l’état de prototype. Zoom aujourd’hui sur Bicitractor.

Porté, entre autres, par Mathieu Grosche membre du collectif FarmingSoul, le projet Bicitractor est un tracteur à pédales. Le dispositif consiste à fournir un outil de mécanisation simple pour les petites et moyennes exploitations agricoles, et plus particulièrement pour les fermes maraîchères, avec des champs relativement plats et où le travail s'effectue par bandes. Open Source, non-polluant et peu coûteux, il peut être assemblé facilement et permet de travailler le sol en surface. « Bicitractor permet de réaliser des tâches de désherbage ou de retourner la terre, mais aussi de biner ou encore de cercler. En fait, le tracteur est une base sur laquelle on vient fixer différents outils selon les usages » détaille Mathieu Grosche, designer canadien. 

A POC21, l’équipe entend relever deux défis : diminuer le poids du tracteur, dont le premier prototype avoisinait les 70 kg et apporter une assistance électrique au véhicule. « Pour le moment, nous testons différents moteurs et différentes batteries. Il n’y a pas de solution définie mais l’idéal serait de parvenir à une autonomie de 3 heures avec des batteries interchangeables », précise Mathieu Grosche. En termes de coûts, le prototype actuel oscille entre 1 500 et 2 000 euros. Le collectif aimerait passer sous la barre des 1 500 euros pour la version finalisée avec des matériaux neufs. Quant au Business Model, l’idée n’est pas de vendre un produit, mais un savoir-faire. « Nous souhaitons faire des formations auprès des agriculteurs pour leur apprendre à construire leur propre tracteur selon leurs besoins », tient à préciser le designer.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

Le chercheur à l'Ifpen Antoine Fécant a reçu, jeudi 25 novembre, le prix Espoirs de l’Académie des sciences et[…]

Rapport CFE : la moitié de la future consommation européenne d'hydrogène pourrait être importée

Rapport CFE : la moitié de la future consommation européenne d'hydrogène pourrait être importée

Electronique de puissance : la filière automobile invite les acteurs académiques à renforcer leurs synergies

Electronique de puissance : la filière automobile invite les acteurs académiques à renforcer leurs synergies

[Reportage] Comment Genvia industrialise à grande vitesse sa techno d'électrolyse haute température pour l'hydrogène

[Reportage] Comment Genvia industrialise à grande vitesse sa techno d'électrolyse haute température pour l'hydrogène

Plus d'articles