Nous suivre Industrie Techno

Plus de 430 000 Ford rappelées suite à un bug empêchant de couper le moteur

Baptiste Cessieux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Plus de 430 000 Ford rappelées suite à un bug empêchant de couper le moteur

Le système marche arrêt serait entré en conflit avec un système antivol.

Plus de 430 000 voitures du constructeur américain ont dues être rapatriées chez un concessionnaire pour une mise à jour, suite à un problème informatique. Le bug empêchait l'arrêt du moteur. Seuls les véhicules outre-Atlantique sont touchés.

Un bug de grande ampleur vient d'affecter Ford en Amérique du Nord. En effet, le constructeur a fait savoir que 432 096 de ses véhicules devaient faire un passage obligé chez le concessionnaire suite à une déficience informatique : même lorsque la clé de contact est mise en position off, et retirée du canon, ou lorsque le bouton d'arrêt du moteur est actionné...le moteur continue malgré tout à tourner ! Un désagrément certain, mais qui n’affecte pas la sécurité, selon le constructeur.

Le problème a été observé dans tous les véhicules nord-américains de la gamme C-Max et Escape, construit depuis avril 2014. Utilisant une plate-forme informatique commune, les deux modèles ont été touchés par le même bug. La cause : une norme américaine de protection contre le vol et l’immobilisation du véhicule, la FMVSS 114, obligatoire sur tous les véhicules. Elle impose aux constructeurs plusieurs lignes de code de protection. C’est l’une d’elles qui est entrée en conflit avec le programme d’arrêt du véhicule. Pour remédier au problème, Ford a indiqué à tous les acquéreurs de ces modèles de se rendre chez leur concessionnaire afin de télécharger une mise à jour. « C’est le seul moyen de vérifier que tous les véhicules sont remis à niveau. Si l’on demande aux particuliers d’effectuer le téléchargement eux-mêmes, la mise à jour est loin d’être certaine », a indiqué le constructeur.

Ce n’est pas la première fois que de telles interférences entre programmes informatiques sont observées. Fin 2014 par exemple, Ford avait fait un autre rappel de sécurité pour près de 65 000 véhicules. BMW avait également subi quelques problèmes informatiques rapidement réglés par une mise à jour à distance. Dans les deux cas c’est également la norme FMVSS 114 qui interférait avec le code du constructeur.

Si ces problèmes sont facilement identifiables et réparables, il n’empêche qu’ils pourraient se répéter de plus en plus souvent. Bourrée d’informatique, nos voitures actuelles possèdent en effet des programmes numériques de plus en plus volumineux et complexes, augmentant du même coup les interférences potentielles entre les différentes actions automatisées.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Pas encore en vacances ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider à garder néanmoins le sourire.[…]

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Mobilité hydrogène : Plastic Omnium ouvre deux centres de R&D en Belgique et en Chine

Mobilité hydrogène : Plastic Omnium ouvre deux centres de R&D en Belgique et en Chine

Plus d'articles