Nous suivre Industrie Techno

Plus d'un térabit par pouce carré !

T. M.

C'est l'objectif de Fujitsu, grâce à une gravure nanométrique du support des disques durs.

Fujitsu travaille à une technologie de disque dur capable de stocker plus de 1 Tbit par pouce carré, ce qui ferait plus que décupler les performances actuelles. Et permettrait de stocker 2,4 To au format 2,5 pouces des ordinateurs portables. Il faudra toutefois attendre au moins sept ans avant de voir de tels produits sur le marché.

Ce résultat exploite la technologie dite "Patterned Media" ou support à motifs, un concept que défend aussi Hitachi. Le support actuel des disques durs est constitué d'un mince film d'un alliage magnétique qui se présente comme une mosaïque aléatoire de grains magnétiques. Un bit est codé par un paquet de plusieurs centaines de ces grains, afin qu'un bit d'information n'interfère pas sur ses voisins. C'est ce qui limite principalement la densité d'information. Les "Patterned Media", en revanche, forment un motif régulier d'îlots distants, chacun codant un bit, séparés par un composant isolant au rayonnement magnétique : on limite ainsi la "corruption" d'un îlot par son voisin.

Pour atteindre 1 Tbit/pouce carré, l'espace entre îlots doit être d'environ 27 nm. Pour décupler encore la densité, cette distance devrait tomber à 9 nm. Cet ordre de grandeur dépasse la performance des procédés de lithographie optiques.

Restent donc deux approches : la lithographie par faisceau d'électrons et l'impression nanométrique. C'est, semble-t-il, la première solution que privilégie Fujitsu, le support étant constitué d'oxyde d'aluminium (non magnétique). Les trous, d'un diamètre de 10 nm, sont ensuite remplis de cobalt (magnétique).

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0895

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« L’onde de choc de la pandémie nous oblige à repenser nos modèles industriels », pointe Laurent Manach, directeur général du pôle EMC2

« L’onde de choc de la pandémie nous oblige à repenser nos modèles industriels », pointe Laurent Manach, directeur général du pôle EMC2

Le pôle de compétitivité EMC2 a organisé le 22 avril l’édition 2021 de son Forum Open Innovation qui met en[…]

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

Combiner métasurface et cristaux liquides pour mieux détecter les gaz

Fil d'Intelligence Technologique

Combiner métasurface et cristaux liquides pour mieux détecter les gaz

Thèses Cifre, 40 ans d’un dispositif plébiscité par les industriels

Thèses Cifre, 40 ans d’un dispositif plébiscité par les industriels

Plus d'articles