Nous suivre Industrie Techno

Plongez au cœur de la R&D de SKF

Industrie et  Technologies
Industrie et Technologies a visité le laboratoire hollandais de SKF, le leader mondial des roulements à billes. L'occasion de découvrir son centre de recherche, véritable support scientifique de tous ses bureaux d'études.

Au centre R&D de SKF aux Pays-Bas, le chant d'accueil des oiseaux tranche avec la morosité des résultats de l'industriel au premier trimestre 2009. Le spécialiste du roulement à billes accuse une baisse de ses ventes de 18,4 %. Pourtant, en cette fin mai, les chercheurs basés à Nieuwegein restent éloignés des turpitudes de la vie économique. Leur mission est d'assurer la recherche fondamentale de SKF. Le laboratoire travaille autour de sept axes clés : acier et traitement thermique ; composants non métalliques ; systèmes électroniques ; simulation ; tribologie ; étanchéité et lubrification. Mais, pour améliorer la durée de vie, réduire le poids et doper l'efficacité énergétique des roulements, les projets sur les matériaux ont une dimension stratégique.

Connaître les secrets des aciers ...

« Nous venons de contractualiser un partenariat avec l'Université de Cambridge en Grande-Bretagne », annonce Alan Begg, le vice-président Technologie de SKF. « L'accord d'une durée initiale de cinq ans vise à faire progresser nos connaissances en métallurgie physique : étude détaillée des microstructures de l'acier ; modification de sa composition ; prédiction de ses performances... »

Le département Matériaux et process du centre SKF de Nieuwegein compte une vingtaine d'experts, sur les 120 du laboratoire. Ils analysent, par microscopie électronique à balayage, la surface des pièces, et, par microscopie optique, l'homogénéité des structures non métalliques. Leur but ? Comprendre les comportements et les défaillances des matériaux. Parmi eux, prisée pour sa moindre densité et sa plus grande dureté que l'acier, la céramique possède un mode de traitement spécifique : la méthode de ressuage. Un pénétrant liquide, introduit dans les interstices des échantillons, révèle sous rayonnement ultraviolet les micro-fissures de la matière.

... mais aussi de matériaux plus exotiques

SKF veut imposer ses roulements hybrides (billes en céramique dans des bagues en acier) dans les broches d'usinage, les moteurs électriques, les pompes, les éoliennes... Mais si, chez SKF, les matériaux disposent d'une attention particulière, c'est aussi pour les joints d'étanchéité, dont les trois quarts des roulements sont par défaut équipés. Le fabricant s'intéresse ainsi aux fluoro-élastomères, au téflon, parfois aux silicones...

Avec une quinzaine de chercheurs, l'équipe spécialiste de l'étanchéité agit en véritable support amont des bureaux d'études. Ses travaux sur le comportement des joints (frottements, durée de vie, effets de la dissipation thermique...) servent au développement des outils de dimensionnement utilisés par les ingénieurs SKF dans le monde entier. Ces derniers sont, eux, directement confrontés à la chute du marché. Gageons qu'en plein marasme économique, ils gardent tous un œil en direction de la Hollande pour guetter la prochaine innovation.

Thomas Blosseville

Pour en savoir plus : http://www.skf.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'électronique imprimée se rêve en championne des technologies vertes

L'électronique imprimée se rêve en championne des technologies vertes

Les 10ème rencontres de l’électronique imprimée, organisée par l’Association française de[…]

Aux Assises de l'économie circulaire, industriels et pouvoirs publics veulent accélérer la transition écologique

Aux Assises de l'économie circulaire, industriels et pouvoirs publics veulent accélérer la transition écologique

Nitrate d’ammonium : deux spécialistes des risques industriels alertent sur des « bombes agricoles en puissance »

Nitrate d’ammonium : deux spécialistes des risques industriels alertent sur des « bombes agricoles en puissance »

« Une signature moléculaire du Covid-19 dans l'air expiré se dessine », dévoile le chercheur Christian George

« Une signature moléculaire du Covid-19 dans l'air expiré se dessine », dévoile le chercheur Christian George

Plus d'articles