Nous suivre Industrie Techno

PLM : Spring surmonte la crise

Jean-François Preveraud
PLM : Spring surmonte la crise

Gilles Battier, PDG de Spring Technologies.

© DR

Traditionnelle rencontre de début d’année pour faire le point avec les dirigeants de Spring Technologies, intégrateur de solution PLM et éditeur d’outils pour l’atelier numérique.

« L’année 2010 n’a pas été une grande année », avoue d’entrée de jeu et sans langue de bois Gilles Battier, PDG de Spring Technologies. « Si le premier semestre a été comme prévu difficile, une reprise a été envisagée à l’été avec un grand nombre de consultations pour des projets très intéressants et urgents. Malheureusement ce soufflé est vite retombé car des clients comme Areva, Alstom ou Bobst nous ont annoncé début septembre que leurs projets étaient décalés de 6 mois ou plus ».

Heureusement l’industrie aéronautique est dans une logique différente et doit investir pour faire face à des livraisons toujours plus importantes. Une accélération a même été enregistrée à partir de novembre avec l’arrivée de beaux projets. Notons que le secteur aéronautique représente maintenant 50 % du chiffre d’affaires de Spring et devrait rester porteur pour 2011.

Autre sujet de déception, l’international hormis les USA. « Nous avions fait un très beau démarrage grâce à notre filiale en Chine, mais le climat des affaires y est très variable et peu maitrisable pour une entreprise occidentale, et certaines affaires y sont même carrément douteuses ».

Cela se traduit par un chiffre d’affaires global de l’ordre de 7,5 millions d’Euros dont 20 % sont réalisés à l’export.

L’attrait du Far West

Heureusement Spring a rencontré un meilleur climat aux USA. « Suite à la création de la filiale américaine en avril dernier, nous avons signé un certain nombre de beaux contrats en simulation d’usinage sur les terres de notre rival historique CGTech. Ce qui confirme l’avance technologique de NCSimul en terme de simplicité d’utilisation, de performance et de traitement des sous-programmes des machines complexes ». Ainsi en termes de facilité d’emploi, la formation des utilisateurs de NCSimul est inférieure à deux jours contre plus du double pour la concurrence.

De plus, on estime chez Spring qu’en termes de performances, la technologie embarquée dans NCSimul permet de faire face plus efficacement que la concurrence à la complexité grandissante des parcours d’usinage et des machines-outils. « Notre savoir-faire très spécifique autour des contrôleurs numériques des machines-outils, nous a permis de les rendre très ouverts pour les utilisateurs, qui peuvent ainsi simuler facilement des fonctions de machines complexes. C’est ce qui a d’ailleurs fait basculer un certain nombre de clients historique de notre concurrent ».

Etre au plus près de la réalité de l’atelier

« Force est de constater que les prévisions faites par les logiciels concurrents sont quelques fois très éloignées de ce qui se passe dans l’atelier, à la fois en termes de temps d’usinage, mais aussi en termes d’usure d’outils, voire de casse. C’est aujourd’hui un élément déterminant pour les industriels les plus avancés en matière d’usinage, car ils ont défini une politique de sécurité de la fabrication, surtout pour les pièces à très forte valeur ajoutée. Une politique qui leur permet de garantir qu’ils vont faire la pièce bonne du premier coup sans casse, dans les délais, tout en protégeant les investissements très importants qu’ils ont fait dans leurs MOCN ».

Dans le domaine de la gestion des outils coupants, il faut notamment pouvoir rendre la préparation d’outils plus efficace, surtout pour l’Usinage à Grande Vitesse, afin d’augmenter la productivité des parcs de machines. Cela permet à la fois de mieux valoriser le savoir-faire de l’entreprise et de réduire notablement le budget outils coupants. Cela se traduit par l’arrivée de nouvelles fonctionnalités et évolutions dans la gamme Tool Expert. Une gamme de logiciels de gestion d’outils qui va maintenant faire l’objet d’une commercialisation à l’exportation.

Rapatrier la sous-traitance

« Il faut constater que la simulation d’usinage et la gestion des outils coupants, ainsi que de leur conditions de coupe, sont vu par un certain nombre d’usineurs comme un moyen pour éviter la délocalisation dans les pays à bas coût de main d’œuvre, voir comme un moyen pour rapatrier des usinages qui avaient déjà été délocalisés ».

2010 a aussi été marqué par l’abandon de la distribution des solutions PTC, avec un repositionnement plus large de la partie Services. « Cela nous a permis de remporter plus facilement des contrats de service autour d’autres solutions et de nouer des partenariats plus forts avec d’autres grands éditeurs, tels Dassault Systèmes ou SAP ».

Notons enfin, la forte implication de Spring Technologies dans les Pôles de Compétitivité (Aerospace Valley, Systématic…), avec une participation active de Gilles Battier au sein du Comité Richelieu, dans les Pôles sur le thème des PME innovantes et au sein de l’association Pacte PME où Gilles Battier a été élu représentant des Pôles en 2010.

Spring Technologies espère une année 2011 plus souriante tirée par l’activité aéronautique avec à l’esprit l’idée d’atteindre rapidement les 10 M€ de chiffre d’affaires et la centaine de collaborateurs, grâce notamment à un renforcement à l’international.

Souhaitons-lui d’atteindre rapidement cet objectif.

A la semaine prochaine,

Pour en savoir plus : http://www.springplm.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 29 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Cinq start-ups de l'impression 3D à l'honneur du prochain salon Formnext 2019

Cinq start-ups de l'impression 3D à l'honneur du prochain salon Formnext 2019

SP3H va développer un microanalyseur de liquides avec le groupe Axens

SP3H va développer un microanalyseur de liquides avec le groupe Axens

Deux superalliages dédiés à la fabrication additive

Deux superalliages dédiés à la fabrication additive

Plus d'articles