Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

PLM : quand le bâtiment va, tout va bien pour Graitec

Jean-François Preveraud
PLM : quand le bâtiment va, tout va bien pour Graitec

© DR

Petite visite dans le monde de la construction avec la rencontre d’Alexandre Tartas, directeur général de Graitec à l’occasion de l’annonce de la gamme Advance 2010.

Lorsque l’on évoque les éditeurs français actifs dans le monde de la CAO, le nom de Graitec est rarement prononcé. Pourtant avec un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros, en progression de 150 % en trois ans, cet éditeur est le troisième européen dans le domaine de la construction et de l’ingénierie. « Il faut dire que nous restons discrets et que nous réalisons 74 % de notre chiffre d’affaires à l’exportation », constate Alexandre Tartas, directeur général en charge des opérations de l’éditeur. Une discrétion qui n’empêche pas l’efficacité puis que Graitec a vendu plus de 30 000 licences de ses logiciels dans une quarantaine de pays.

L’offre de Graitec s’articule autour de trois produits phares qui forment une suite intégrée : Arche pour le calcul des bâtiments en béton armé, allant des descentes de charges aux plans de ferraillage ; Effel, pour le calcul des structures par la méthodes des éléments finis qu’elles soient en béton, métal ou bois ; Melody pour le calcul des charpentes métalliques.

« Cette offre est complétée par notre gamme Advance, une suite de trois logiciels, parfaitement intégrés avec Autocad et compatibles avec Revit, le logiciel de conception 3D d’Autodesk destiné au monde de la construction. Cette offre intégrée et économique facilite le dialogue entre l’architecte, l’ingénieur et les dessinateurs qui utilisent souvent des outils hétérogènes. Basée sur la philosophie BIM (Building Information Modeling - l’équivalent de la maquette numérique pour le bâtiment), cette suite permet de suivre très facilement les multiples modifications qui interviennent durant la vie d’un projet. Cela réduit les erreurs et fait gagner beaucoup de temps ».

La gamme Advance permet de récupérer les plans et modèles 3D issus des architectes, de dimensionner la structure et de produire tous les documents nécessaires à l’exécution. En entrée, Advance Structure permet à l’ingénieur de dimensionner ses structures en parfaite conformité avec les Eurocodes, qui replaceront les normes nationales dès la mi-2010.


                                     
                              Simulation de la structure porteuse d'un plancher dans Advance Structure

Ensuite, ces résultats sont exploités par les projeteurs dans Advance Métal ou Advance Béton pour générer tous les plans d’ensemble et d’assemblage, les plans de coffrage et de ferraillage, ainsi que les fiches de traçage et de découpe des éléments métalliques. Cette exploitation se fait de manière dynamique et suit automatiquement les modifications faites sur le modèle CAO. 


                                    
                                               Ferraillage Dynamique dans Advance Métal


Notons aussi l’existence dans ces logiciels de quelques modules métiers, tels que la serrurerie qui permet la définition automatique et dynamique des escaliers droits ou hélicoïdaux, des échelles à crinoline et des rambardes. De même, un module développé en partenariat avec ArcelorMittal facilite la prise en compte et la gestion des poutres métalliques alvéolaires.

Cette gamme Advance est proposée en trois niveaux de prestation : Standard, Pro et Premium. La version Pro apporte l’accès à la maquette numérique (BIM) et la version Premium permet des paramétrages avancés et utilise la technologie ModelShare qui permet le travail collaboratif sur un même modèle. Suivant les logiciels et leurs niveaux de version, les prix de ces outils varient de 2 à 9 k€.

Cette offre performante et abordable, qui représente maintenant près de 60 % du chiffre d’affaires de Graitec, devrait lui permettre de mieux supporter la crise que d’autres. « A la fin du premier semestre nous avons limité la casse avec une baisse de notre chiffre d’affaires inférieure à 6 %. Et nous commençons à sentir les premiers effets d’un redémarrage en Asie et en Amérique du Nord. Même si l’Europe reste pour le moment dans l’expectative l’année 2009 pourrait être celle de la reprise », conclut, optimiste, Alexandre Tartas.

Quand le bâtiment va…

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.graitec.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 28 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles