Nous suivre Industrie Techno

PLM : PTC s’intéresse au logiciel embarqué

Jean-François Preveraud
PLM : PTC s’intéresse au logiciel embarqué

"Nous ferons prochainement une annonce importante dans le domaine du développement du logiciel embarqué"

© DR

L’éditeur de PLM pousse discrètement ses pions dans l’industrie automobile. Il vient de remporter un contrat important chez Hyundai Motor et Kia Motors, 5e constructeur automobile mondial. L’occasion de faire le point avec Marc Diouane, vice-président de PTC, qui nous confesse l’intérêt grandissant de l’éditeur pour le logiciel embarqué.

A l’occasion de l’annonce du choix de PTC par le groupe coréen Hyundai Motor et Kia Motors, 5e constructeur automobile mondial, pour harmoniser sa démarche PLM, j’ai eu le plaisir de rencontrer Marc Diouane, Vice-président et directeur de l'organisation Global Services de l’éditeur, pour faire avec lui un tour d’horizon complet sur les évolutions de cette industrie, en terme de développement de nouveaux produits.

Le monde de l’automobile est à l’aube d’évolutions majeures qui vont fondamentalement changer un marché bien établi. La mondialisation du marché, l’arrivée du véhicule électrique, même si elle va être très progressive, et la montée en puissance de ‘‘jeunes’’ constructeurs, vont bouleverser une donne établie de longue date. Ce qui ne sera pas sans impacts sur la démarche PLM de cette industrie.

« Un groupe tel que Hyundai Motor et Kia Motors, qui a moins de 30 ans et qui est aujourd’hui le 5e constructeur automobile mondial, vendant plus de voitures en Europe que Toyota, bouscule effectivement les schémas conservateurs des constructeurs traditionnels. Ces ‘‘nouveaux’’ entrants ne se posent pas de questions, ils vont de l’avant. Ils ne restent pas coincés dans leur ‘‘legacy’’. Ils optimisent en permanence leur ‘‘Supply Chain’’, ce qui leur impose de mettre en place une véritable collaboration avec leurs partenaires et donc de développer fortement leur démarche PLM ».

Ce qui sera d’autant plus important qu’il devient clair qu’un constructeur généraliste devra produire au moins 5 millions de véhicules par an pour survivre à long terme, laissant présager d’importantes fusions. Des fusions qui ne pourront être réussies que si les structures des entreprises ont été préparées. Et la démarche structurante du PLM aura un rôle important à y jouer.

Suivre et faire évoluer le véhicule tout au long de son cycle de vie

Notons que dans le même temps, le ‘‘produit automobile’’ est lui aussi entrain d’évoluer dans l’esprit même des consommateurs. De l’achat d’un bien durable, on passe de plus en plus à l’utilisation d’un service de disponibilité kilométrique avec adaptation du véhicule aux besoins du moment. Ce qui va imposer aux constructeurs une traçabilité toujours plus importante de leurs produits, qui devront de plus être ‘‘up-gradés’’ en permanence, tout au moins au niveau électronique embarquée, pour répondre aux attentes des utilisateurs.

« C’est d’ailleurs dans le logiciel embarqué que va se faire la différence entre les constructeurs. Tous savent faire de la mécanique et de la carrosserie avec un bon niveau de qualité, bien aidés il est vrai par les outils de CFAO, de calcul/simulation et de GDT pour le produit, ainsi que d’usine numérique pour les aspects process de production. Mais la clé du succès résidera dans leur capacité à mettre en place une approche système beaucoup plus globale, assurant la convergence astucieuse et harmonieuse des mondes matériels et logiciels. Avec en plus, le défi d’offrir cela à l’utilisateur via une interface homme/machine qui soit le moins contraignante possible ».

Une nouvelle approche qui devra être parfaitement gérée en configuration grâce aux outils de PLM. Ce qui ira en se renforçant dans l’offre de PTC, notamment avec l’arrivée de Windchill 10.0 qui devrait être présenté lors de la Foire de Hanovre début avril.

Mais PTC, qui a bien compris l’évolution de marché de l’automobile, et plus généralement de l’ensemble de l’industrie, vers le logiciel, entend aussi profiter de ce marché : « Nous ferons d’ailleurs prochainement une annonce importante dans le domaine du développement du logiciel embarqué… », conclut de manière énigmatique, Marc Diouane.

Il va nous falloir faire preuve d’un peu de patience.

A la semaine prochaine,

Pour en savoir plus : http://www.ptc.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 29 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Lors de son événement « Future of Making », organisé à la Station F, à Paris, ce 3 décembre,[…]

04/12/2019 | DesignAutodesk
Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Train à hydrogène, éolienne de 12 MW, design génératif… les meilleures innovations de la semaine

Train à hydrogène, éolienne de 12 MW, design génératif… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles