Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

PLM : PTC confiant pour 2011

Jean-François Preveraud
PLM : PTC confiant pour 2011

Jim Heppelmann, le nouveau President & CEO de PTC depuis octobre 2010.

© DR

Quelques jours avant Noël, j’ai eu le plaisir de rencontrer Jim Heppelmann, President & CEO de l’éditeur de PLM. L’occasion d’évoquer sa vision de l’année 2011.

C’est un tout nouveau CEO, nommé au début d’octobre 2010, heureux de la situation de son entreprise que j’ai rencontré en la personne de Jim Heppelmann. « Je prend effectivement les rênes de PTC au bon moment. Les résultats de notre année fiscale 2010 qui se terminait fin septembre sont bon tant en terme de chiffre d’affaires que de profits, l’ensemble de nos lignes de produits marche bien, et nous venons d’annoncer Creo qui va apporter une véritable révolution sur le marché de la CAO, tandis qu’une release majeure de Windchill arrivera au printemps prochain ».

Effectivement, après avoir connu une baisse de ses revenus de 12,7 % en 2009 à cause de la crise, PTC a enregistré une croissance de 8 % de son chiffre d’affaires global en 2010, celui-ci ré-atteignant la barre symbolique du milliard de dollars. De plus, dans ce chiffre d’affaires, les ventes de licences ont crû de 26 %et celles de services ont été elles aussi en hausse. « Et nous tablons sur une croissance globale de l’ordre de 11 % pour l’année 2011, avec un une progression de 20 % pour les licences, 10 % pour les services et 5 % pour la maintenance ».

Sur le moyen terme, 2014, PTC est même plus optimiste puisqu’il table sur une croissance organique moyenne annuelle de 13 %, ce qui l’amènerait alors à un chiffre d’affaire aux alentours de 1,6 milliards de dollars, avec une marge 20 % contre 16 % actuellement.

« Depuis 2009, nous avons acquis 19 comptes domino. Il s’agit de grandes multinationales qui ont choisi de standardiser leurs initiatives PLM sur notre plate-forme Windchill. Les comptes domino représentent la perspective la plus prometteuse et reflètent la forte dynamique générée par le marché PLM. Ils démontrent également que PTC commence à s’imposer en tant que leader du secteur, tant par ses compétences technologiques qu’en termes de processus de développement produit. À l’échelle internationale, nous sommes également impliqués dans plus de 250 opportunités avec des entreprises qui cherchent à remplacer leur solution PLM existante afin d’améliorer leur position concurrentielle sur leurs marchés », affirme Jim Heppelmann.

Des avancées majeures avec Windchill 10 ...
Une croissance que PTC entend tirer en terme de chiffre d’affaires grâce à Creo qui va redynamiser les ventes de la part CFAO et Windchill 10 en PLM qui devrait conforter la rentabilité de la société. « Il est intéressant de noter que s’il y a une dizaine années, le PLM était vu comme un satellite de l’ERP, il est devenu aujourd’hui un outil d’entreprise à part entière, au même titre que l’ERP, aidant à gérer la conception, la production, les fournisseurs, ainsi que les aspects écologiques et services liés au produit ».

Et les acteurs leaders du PLM ne sont pas ceux de l’ERP. « Prenons l’exemple de SAP, qui a lancé son offre PLM voici 14 ans, ce n’est pas un acteur majeur du secteur aujourd’hui. De même, Oracle, qui avait fait l’acquisition d’Agile Software en 2007, n’est pas devenu le leader annoncé. Les vrais leaders aux côtés de PTC restent Dassault Systèmes et Siemens PLM Software ». Le marché du PLM est devenu un marché à part entière avec une forte croissance. Selon CIMdata il devrait passer de 6,9 milliards de dollars en 2009 à 12,9 B$ en 2014. PTC passant durant cette période de 600 M$ à 1 B$ en étant actif uniquement sur le ‘‘noyau dur’’ du PLM qui va croitre de 2,9 à 4,9 B$.

« Nous serons aidé en cela par l’arrivée de la version 10 de Windchill au printemps. Si jusqu’à maintenant Windchill était techniquement excellent, avec cette version 10, il restera techniquement excellent, mais en plus il deviendra simple à utiliser, grâce à une interface utilisateur novatrice, qui facilitera son déploiement et son utilisation dans l’ensemble de l’entreprise ».

… mais un pari osé avec Creo

Dans le domaine de la CFAO, PTC s’est lancé un véritable défi en prenant Pro/Engineer, CoCreate et ProductView, afin d’en faire un logiciel novateur baptisé Creo qui a été annoncé en octobre dernier (voir notre article). La CAO pour les 20 ans à venir !

Si cela semble séduisant sur le papier, il va falloir voir ce que cela donnera face à la réalité du terrain en termes de fonctionnalités, de performance et de facilité d’emploi. De plus, il est toujours très risqué de changer le nom d’un produit bien établi sur le marché. Vouloir remplacer Pro/Engineer par Creo Elements/Pro pour marquer les aspects novateurs du logiciel, peut conduire à se couper de la base installée. A suivre avec attention.

Enfin, l’outil de documentation Arbortext va lui aussi évoluer en traitant à la fois les documentations papiers et électroniques, de manière à pouvoir offrir aux utilisateurs des ‘‘expériences en ligne ou hors ligne’’ autour de leurs produits.

10 autres ‘‘dominos’’ en 2011

Pour conclure sur une note amusante, Jim Heppelmann est revenu sur sa stratégie des dominos. « Un ‘‘domino’’ c’est une entreprise réalisant plus de 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires, où l’approche PLM est entre les mains de nos concurrents et que nous allons convaincre de basculer vers nos solutions pour être encore plus efficace. Depuis 2008, nous avons déjà fait basculer 20 ‘‘dominos’’ et nous espérons en faire basculer 10 en 2011, dont un équipementier automobile majeur très prochainement, portant ainsi le total à 30. C’est dire le niveau de qualité et de performance de notre offre ! ».

A la semaine prochaine,

Pour en savoir plus : http://www.ptc.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 29 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Afin de permettre aux PME, bureaux d’études et instituts de recherche de franchir un cap en passant au prototypage fonctionnel et[…]

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

Plus d'articles