Nous suivre Industrie Techno

PLM : MSC.Software change d’actionnaires

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
PLM : MSC.Software change d’actionnaires

Simulation multiphysique d'un frein à disque.

© DR

Le feuilleton PLM de l’été a-t-il trouvé une fin ? C’est ce que l’on peut penser avec l’annonce officielle de l’acquisition de MSC.Software par Symphony Technology Group.

Début juillet, MSC.Software, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de logiciels et de services de simulation, a annoncé un accord en vue de son acquisition par le Symphony Technology Group (STG), une société de financement par capitaux propres spécialisée dans le secteur des logiciels et des services. Le prix convenu était de 7,63 $ par action, ce qui valorisait la société à 360 millions de dollars. Le Conseil d’Administration de la société a approuvé cette proposition et recommandait alors aux porteurs d’actions d’accepter cette offre.

« L’objectif de cette acquisition est de disposer d’un actionnaire unique stable sur le long terme, ce qui va nous permettre d’investir sur le développement de nos produits sans devoir satisfaire chaque jour la Bourse », nous avait alors expliqué Reza Sadeghi, Chief Technical Officier de MSC.Software.

Mais durant l’été MSC.Software a reçu plusieurs autres offres dont une qui a retenu l’attention du Conseil d’Administration début septembre à 8 $ par action, générant une contre-offre à 8,15 $, puis une autre proposition à 8,30 $.

Finalement, Symphony Technology Group a revu sa proposition initiale et a décidé de se porter acquéreur de MSC.Software via Maximus Holdings Inc, l’une de ses branches investissement, en partenariat avec le gestionnaire de fonds Elliott Management, au prix de 8,40 $ par action, payé en liquidités, soit un montant total d’environ 390 M$. Une surenchère qui tendrait à prouver que la crise est (temporairement ?) derrière nous !

Un changement de direction

Cette acquisition est aussi l’occasion d’un changement d’équipe de direction. C’est Dominic Gallello, ancien responsable des activités mécaniques d’Autodesk, et qui dirigeait depuis 2003 Graphisoft, un éditeur de logiciels de CAO architecturale basé à Budapest, qui devient Président Directeur Général.

Par ailleurs, Jim Johnson rejoint MSC au poste de Directeur Administratif et Financier. Il occupait dernièrement le même poste chez VG Holdings, un éditeur de jeux vidéo racheté en 2007 par la société Electronic Arts.

« La mission de STG est d’agir en tant que catalyseur et partenaire pour aider les entreprises à apporter un maximum de valeur à leurs clients, à stimuler leur développement grâce à l’innovation et à attirer et fidéliser les meilleurs talents », a déclaré Romesh Wadhwani, fondateur et PDG de STG, qui se veut rassurant, à la fois pour les clients de MSC.Software et ses salariés. « L’objectif est de créer une entreprise plus forte, en valorisant nos atouts : une renommée exceptionnelle ; des relations clients de longue date ; des technologies leaders ; et des collaborateurs de grande qualité ».

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.mscsoftware.com & http://www.symphonytg.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles