Nous suivre Industrie Techno

PLM : Cadence se concentre sur les outils de conception

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
PLM : Cadence se concentre sur les outils de conception

Pas encore prêt pour le PLM.

© DR

Rencontre avec les dirigeants européens de Cadence Design Systems pour faire le point sur l’année écoulée et les grandes tendances du moment dans le domaine de la CFAO-Electronique.

« Ne nous voilons pas la face, l’année 2009 a été difficile pour l’industrie électronique tout comme pour l’ensemble de l’industrie. Et par contre coup, l’ensemble des éditeurs d’outils de conception électronique va marquer le pas. Même s’il est encore trop tôt pour donner des chiffres, nous n’échapperons pas à la règle », prévient d’entrée de jeu Wolfgang Stronski, Director field Platform Marketing EMEA de Cadence Design Systems, leader du marché de la CFAO-Electronique.

Le tableau pourrait toutefois être moins noir que prévu début 2009, car au vue des résultats des deuxième et troisième trimestres, les prévisions initiales d’une décroissance de l’ordre de - 20 % ont déjà été revues aux alentours de -15 %. Et ce sera peut-être -10 % si les prémisses de reprises envisagés pour le quatrième trimestre se confirment dans les commandes, mais on restera tout de même très loin des croissances des années passées.

C’est pourquoi on préfère se tourner vers 2010 chez Cadence, car les prévisions des analystes sont plus prometteuses. Ces derniers estiment la croissance pour l’année qui vient de débuter à 2 %, tirée par les marchés chinois et indien. Le premier car c’est l’usine et en partie le bureau d’études du monde, le second car sa faible interconnexion avec le reste du monde et son gigantesque marché intérieur lui ont permis d’échapper à la crise.

« Si l’on regarde les différents segments utilisateurs de CFAO-Electronique, le marché est tiré par le secteur des télécommunications, qui est fort en Europe, grâce à la progression de la 3G et bientôt de la 4G ainsi que du projet LTE (Long Term Evolution). Autre moteur du marché, le secteur de l’énergie et des économies d’énergie avec les Smart Grid et le Smart Metering, notamment dans les Pays de l’Est pour contrer les ‘‘piratages institutionnalisés’’. Le marché de la santé est aussi prometteur, car la population des pays industrialisés vieillie. Enfin, il ne faut oublier les nouveaux marchés créés par des produits innovants. Il suffit de voir ce qui s’est développé comme périphériques autour de l’iPhone par exemple ».

Ces évolutions font espérer aux analystes une croissance de l’ordre de 13 % du marché des semi-conducteurs en 2010, qui reviendrait ainsi à son niveau de 2008. Ce sont les segments des circuits analogiques et des mémoires qui tireront ce marché avec des croissances respectives de 12 et 23 %. « Notons aussi que les Systems On Chips (SOC) deviennent une réalité industrielle grâce notamment aux produits de plus en plus sophistiqués tels l’iPhone qui en sont de gros consommateurs, allant jusqu’à intégrer plusieurs systèmes dans une seule puce ». Les analystes estiment d’ailleurs que 25 % de la production de composants dans le monde correspondent déjà à des SOC.

Faire évoluer les méthodes de conception

Un développement des SOC qui n’est pas sans avoir un véritable impact sur les outils et les méthodes de développement utilisés dans les centres de conception. « La complexité de ces circuits est telle que la collaboration devient de plus en plus grande entre des équipes toujours plus importantes, intégrant de plus en plus d’éléments de propriété intellectuelle. Par exemple, l’électronique d’un iPhone provient d’une douzaine de fournisseurs, avec Apple jouant le rôle d’intégrateur. De même, les besoins de compétences et d’outils efficaces capables de traiter des circuits mixtes, intégrant analogique et numérique, ne cessent de grandir. La complexité des projets renforce aussi le besoin d’outils de conception et de vérification au niveau système ».

Ce qui est certain c’est que le marché de l’électronique est nourri par l’innovation, qui accélère l’obsolescence des produits. Une société qui n’innove plus sur ce marché est condamnée à brève échéance. Et bien souvent l’innovation passe par l’emploi d’outils de conception plus sophistiqués. Un bonheur pour les éditeurs de CFAO-Electronique.

Autre constatation, la productivité de conception devient facteur clé de la réussite des industriels. « Il y a encore peu de temps, la productivité des entreprises d’électronique était limitée par leur capacité de production. Maintenant elle est limitée par les investissements en développement qu’elles peuvent financer. D’où un véritable besoin de profitabilité des entreprises, mais aussi de développements qui doivent être plus rapides et plus efficaces. De plus, le marché n’est plus tiré par des applications militaires ou industrielles, chères, mais par les produits grand public qui doivent être bon marché, sans être bas de gamme ».

Pas encore près pour le PLM

Force est de constater que les éditeurs de CFAO-Electronique restent jusqu’à maintenant très focalisés sur les outils de conception et de simulation, sans avoir de véritable offre de gestion de données techniques (GDT) ou du cycle de vie des produits (PLM). « C’est vrai, mais nous n’avons pas, pour le moment, l’intention de développer nos propres outils de GDT ou de PLM, car il y a suffisamment de spécialistes sur le marché. Nous restons focalisés sur l’évolution des outils de productivité des concepteurs ».

De fait, les grands axes de développement de Cadence Design Systems sont similaires à ceux de l’ensemble des éditeurs de CFAO-Electronique. Il faut réduire le coût de la conception et de la vérification des circuits. Pour cela, les éditeurs sont très engagés sur : la réutilisation d’éléments de propriété intellectuelle ; l’augmentation du niveau d’abstraction de la conception (porte, RTL, System C…) ; le co-design matériel/logiciel ; l’utilisation du Transaction Level Model (TLM) ; l’implémentation et la vérification des circuits mixtes analogiques/numériques ; la réduction de la consommation des circuit.

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.cadence.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 28 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles