Nous suivre Industrie Techno

PLM : Altair sera le leader de la simulation dans 10 ans

Jean-François Preveraud
PLM : Altair sera le leader de la simulation dans 10 ans

James Scapa, president & CEO d’Altair

© DR

J’ai rencontré voici quelques jours à l’occasion de leur 4th European HyperWorks Technology Conference les dirigeants d’Altair, l’un des spécialistes montants des outils de simulation facilitant le développement de produits novateurs, avec sa suite HyperWorks. Et ils sont confiants dans l'avenir.

« Altair va réaliser un chiffre d’affaires d’environ 170 M$ en 2010 en croissance d’environ 20 %. Nous employons environ 1 300 personnes à travers le monde et disposons d’une base installée d’environ 3 500 sociétés clientes dans des domaines aussi variés que l'aéronautique, l'automobile, la défense, mais aussi les biens d'équipements et ceux de grande consommation. Et nous sentons une forte poussée de la part de marchés émergeants pour nous, telles les sciences de la vie ou l'énergie », explique James Scapa, president & CEO d’Altair.

Notons que la vente de licences et des services associés représente encore environ 80 % des revenus de la société, mais la partie prestations d’ingénierie autour de la conception se renforce année après année. « Les industriels ont de plus en plus besoin d’expertise pour développer rapidement des produits innovants. C’est ce que nous leur apportons ».

« Notre croissance est aussi tirée par les secteurs où nous sommes traditionnellement forts tel l’aéronautique et l’espace, où nous avons connu une croissance de l’ordre de 30 % cette année. Cela est dû au besoin grandissant de ce secteur industriel pour des outils de simulation et d’optimisation efficaces, ainsi que de nouvelles méthodologies de travail lui permettant d’atteindre ses objectifs en termes par exemple de réduction de poids des structures, ou d’analyse de la vulnérabilité de ces structures, tant métalliques que composites ».

Pour mémoire, l’industrie aéronautique représente pour le moment de 25 à 30 % des revenus d’Altair et l’éditeur a convaincu dans ce secteur plus de 300 nouveaux clients l’année passée. De même, dans le domaine de l’automobile, Altair a réussi à convertir plus de 240 clients de passer de Nastran à Radioss pour l’analyse linéaire.

Des accords et une acquisition

Une progression du marché aéronautique qui a conduit Altair à signer un accord avec l’éditeur belge Samtech, pour interfacer son outil de maillage HyperMesh et son logiciel de post-traitement HyperView, avec l’outil de simulation Samcef, qui est très populaire dans ce secteur en Europe. Un logiciel qui intéresse aussi les secteurs de l’automobile et de l’énergie, notamment pour l’analyse dynamique structurale de véhicule, de moteur et d’éoliennes. Un interfaçage qui passe par l’utilisation du format de fichiers H3D d’Altair. Une solution combinée qui est déjà en place chez Eurocopter.
Cette conférence a aussi l’occasion d’annoncer un autre accord avec Human Solutions dont le logiciel Ramsis permet de prendre en compte les occupants d’un véhicule d’un point de vue ergonomique lors de la conception de celui-ci. Ce logiciel sera disponible sans coût supplémentaire pour les utilisateurs de la suite HyperWorks à travers son système de licences.

Autre annonce celle de l’acquisition de la société californienne SimLab, spécialisée dans le maillage des chaînes de transmission de puissance, à la fois dans l’automobile et l’industrie lourde. « C’est leur capacité à reconnaitre les entités technologiques des pièces mécaniques tels que les chanfreins, les congés, les écrous, etc., et a effectuer le maillage autour qui nous intéresse. Ils sont environ 5 fois plus rapides que les meilleures solutions existantes ».

Gérer les données du calcul

S’il est bien un sujet chaud dans domaine de la simulation aujourd’hui, c’est celui de la gestion des données issues du calcul. « Les outils de PLM ne sont pas adaptés à la gestion d’un tel afflux de données généré par les multiples itérations nécessaires à l’optimisation d’un produit. Il est à mon avis beaucoup plus productif de gérer ses données au sein des outils de calcul et d’être capable de seulement communiquer les résultats significatifs aux principaux outils de PLM, qui gèrent le cycle de vie des produits », estime James Scapa.

Autre sujet d’actualité l’usage du Cloud Computing : « C’est effectivement à la mode comme l’ASP il y a deux ans. C’est très similaire à ce que nous avons connu il ya quelques décennies avec le ‘‘time sharing’’ ou l’on louait du temps machine dans des centres de calcul. Maintenant c’est On-line. Au-delà de la sécurité des données, que l’on sait déjà gérer dans le cas de l’ERP, le vrai challenge sera de gérer correctement le transfert de ces énormes volumes de données, ce qui demandera des bandes passantes qui ne sont pas encore disponibles. Nous travaillons effectivement beaucoup sur le sujet et nous devrions pourvoir proposer des offres viables à nos clients dès le début de l’année prochaine ».

Enfin, dernier domaine, celui du design où Altair a fait l’acquisition de solidThinking en 2008. « Nous avons beaucoup investi autour de solidThinking et ce n’est effectivement pas encore rentable, mais nous avons une vision à long terme pour cette technologie que nous considérons comme très performante ».

Et concernant le futur, le moins que l’on puisse dire, c’est que Altair ne manque pas d’ambition. « Nous serons les leaders du marché du calcul et de la simulation à horizon 10 ans », conclut James Scapa.

A la semaine prochaine,

Pour en savoir plus : http://www.altair.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 29 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Après avoir optimisé la consommation énergétique des équipements électriques et électroniques du[…]

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Plus d'articles