Nous suivre Industrie Techno

Plastic Omnium s’embarque avec Alstom dans l’hydrogène ferroviaire

Alexandre Couto
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Plastic Omnium s’embarque avec Alstom dans l’hydrogène ferroviaire

Les trains Coradia Polyvalent d'Alstom utilisent à la fois l'hydrogène et le réseau électrique.

© Alstom

L’équipementier automobile Plastic Omnium et Alstom ont signé le 21 septembre un accord pour la mise au point de systèmes de stockage d'hydrogène pour les trains, basés sur les réservoirs conçus par PO pour les bus et poids-lourds hydrogène.

Après les poids lourds et les voitures particulières, le train ! Plastic Omnium, équipementier automobile de rang 1, et Alstom, spécialiste des transports ferroviaires ont annoncé le 21 septembre avoir signé un protocole d’accord portant sur le développement de systèmes de stockage d’hydrogène haut de gamme pour le ferroviaire.

Dans un communiqué, les deux partenaires déclarent avoir déjà débuté les phases de développement d’un système de stockage complet, comportant à la fois des réservoirs hautes pression en composites fibre de carbone, des canalisations pour l’acheminement de l’hydrogène, ainsi que des racks métalliques de soutien. Ils équiperont des trains régionaux, dont une majorité fonctionne encore avec une motorisation diesel, sur des lignes partiellement non-électrifiée.

Une autonomie prévue de 1000 km

« Plastic Omnium va fournir à Alstom des réservoirs de 237 litres, chacun pouvant embarquer 6 kg d’hydrogène», explique Marc Perraudin, directeur de la division nouvelles énergies chez Plastic Omnium. « En fonction de leur configuration et de leur géométrie, les trains pourront embarquer entre 36 et 48 réservoirs, soit entre 216 et 288 kg d’hydrogène ».

Cette quantité permet à une locomotive de parcourir environ 600 km, selon Marc Perraudin. Des travaux sont en cours pour pouvoir augmenter la pression dans les réservoirs à 700 bars et ainsi permettre une autonomie d’environ 1000 km, soit le trajet journalier moyen d’un train régional. Alstom mise sur des trains dits « bi-mode »,  utilisant réseau électrique et hydrogène, ce dernier prenant le relais lorsque aucun caténaire n’est disponible.

20 à 30 % de la production de l’usine belge de PO

Les réservoirs de 237 litres ont déjà été développés par Plastic Omnium afin d’équiper des bus et des poids lourds hydrogène. Ils sont produits dans l’usine PO d’Herentals, en Belgique.

« Il s’agit d’une gamme standard de réservoirs, que nous avons conçus pour s’adapter à un maximum d’applications, souligne Marc Perraudin. En revanche, nous avons des développements important en ce qui concerne les racks métalliques et les canalisations, qui nécessitent des compétences spécifiques au ferroviaire que nous n’avions pas jusqu’à présent ».

La production de réservoirs pour le ferroviaire devrait représenter environ 20 à 30 % de  la production annuelle de l’usine d’Herentals, selon le dirigeant. Les premiers systèmes ferroviaires de PO devraient être livrés à Alstom en 2022, principalement pour les marchés italiens et français.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Trois entreprises interrogées sur quatre ne savent pas quelle quantité de CO2 elles rejettent dans l’atmosphère, d’après une enquête BCG

Trois entreprises interrogées sur quatre ne savent pas quelle quantité de CO2 elles rejettent dans l’atmosphère, d’après une enquête BCG

D’après un sondage BCG, 76 % des entreprises interrogées déclarent être incapables de mesurer l’empreinte[…]

Pollutec Innovation Awards 2021 : trois technos de l’économie circulaire qui sortent du lot

Pollutec Innovation Awards 2021 : trois technos de l’économie circulaire qui sortent du lot

Qui est la jeune société finlandaise Terrafame qui fournira à Renault le nickel des batteries électriques ?

Qui est la jeune société finlandaise Terrafame qui fournira à Renault le nickel des batteries électriques ?

L'accélération de l'auto électrique en Europe va se heurter à des pénuries de matériaux, alerte l'EIT InnoEnergy

L'accélération de l'auto électrique en Europe va se heurter à des pénuries de matériaux, alerte l'EIT InnoEnergy

Plus d'articles