Nous suivre Industrie Techno

Plant Advanced Technologies développe des plantes à traire

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,

L'entreprise nancéenne, issue de l'école d'ingénieurs Ensaia, exploite une technologie permettant la récolte non destructrice de molécules à partir de plantes.



Plant Advanced Technologies en bref :

Date de création : juillet 2005
Créateurs : Eric Gontier et Frédéric Bourgaud
Lieu : Nancy (54)
Site web : http://www.patsas.com
Tél : 03 83 68 52 70

L'entreprise nancéenne Plant Advanced Technologies (PAT) est spécialisée dans l'extraction de molécules actives provenant de plantes. Cette société est issue des travaux de Frédéric Bourgaud et Eric Gontier, deux chercheurs du Laboratoire Agronomie et Environnement, commun à l'Inra et à l'Ensaia (Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie et des Industries Alimentaires) de l'Institut national polytechnique de Lorraine.

Les deux scientifiques se sont alors transformés en entrepreneurs en fondant leur entreprise en juillet 2005. Le procédé qu'ils exploitent est une alternative à la production cellulaire in vitro de substances actives et permet de récolter par les racines des plantes des molécules difficiles à obtenir autrement.

Les plantes cultivées en milieu liquide non stérile sont soumises à des stimulations physiques, chimiques ou biologiques, afin de produire des molécules bioactives. Ces molécules sécrétées et exsudées par les racines sont ensuite récupérées par des méthodes classiques de purification.

Le procédé a été validé sur Datura innoxia qui secrète des alcaloïdes d'intérêt pharmaceutique. Il permet également de produire du taxol (substance anticancéreuse) à partir d'if ou des furocoumarines (utilisées contre le psoriasis et certains cancers) à partir de la plante méditerranéenne Ruta graveolens.

Plant Advanced Technologies se positionne sur le marché des molécules ou extraits de plantes destinés au secteur de la pharmacie et des cosmétiques. L'entreprise propose aux industriels des contrats de recherche pour mettre au point cette technologie sur de nouvelles plantes. Elle accorde dans certains cas des sous licences de production aux clients qui désirent intégrer la technologie en interne.

Michel Le Toullec
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Ce 2 novembre se tient dans un format virtuel le colloque "Interface Cerveau-Machine" organisé par l'Académie des[…]

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

Ils mettent des neurones en cages

Ils mettent des neurones en cages

Plus d'articles