Nous suivre Industrie Techno

Pioneer développe un disque optique de 400 Go

Industrie et  Technologies
Le constructeur japonais combine 16 couches d'information pour obtenir cette capacité et assure une compatibilité avec le Blu-ray.


Pioneer a réussi à développer un disque optique à 16 couches d'enregistrement en lecture seule. De quoi atteindre une capacité de 400 giga-octets pour la première fois dans le monde. Chaque couche offre une capacité de 25 giga-octets, la même que celle d'un disque Blu-ray. Selon le constructeur japonais, qui figure parmi les co-inventeurs du format Blu-ray aux cotés de Sony, Panasonic, Sharp et Philips, cette technologie multicouches sera également bientôt applicable aux disques enregistrables.

Pour ces disques optiques multicouches, il a été difficile d'obtenir de façon stable des signaux clairs des enregistrements sur chacune couche, en raison de la diaphonie des couches adjacentes et de la perte de transmission. En utilisant la technologie de production de disques optiques qu'il a développée dans le domaine de DVD, Pioneer résout ces problèmes en utilisant, entre autres choses, une structure de disque qui réduit la diaphonie de couches adjacentes et assure des signaux de qualité.

Pioneer atteint la stabilité nécessaire à la lecture de signaux enregistrés en employant des outils de compensation d'aberration sphérique de la lumière d'accueil, élément qui peut lire les signaux faibles avec un haut rapport signal-bruit dans l'optique de sélection intégrée au mécanisme. Comme les caractéristiques optiques de l'objectif, telle l'ouverture numérique, sont les mêmes que celles pour les disques Blu-ray, il est possible de maintenir la compatibilité avec les disques Blu-ray.

Pioneer présentera les détails de cette innovation au Symposium international sur le stockage optique de données 2008 (ISOM/ODS2008) qui se tiendra à Hawaii, aux Etats-Unis, à partir du 13 juillet.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Big Data Paris : optimisation sous contrainte et machine learning, les clés de Fashion Data pour rendre la mode « éco-rentable »

Big Data Paris : optimisation sous contrainte et machine learning, les clés de Fashion Data pour rendre la mode « éco-rentable »

La jeune pousse Fashion Data, fondée en 2019, a remporté les Trophées de l’innovation dans la catégorie start-up,[…]

« L’automatisation et l'IoT au service de la production sont plus que jamais stratégiques », soutient Paola Jesson, co-fondatrice du SIDO

« L’automatisation et l'IoT au service de la production sont plus que jamais stratégiques », soutient Paola Jesson, co-fondatrice du SIDO

Neuralink : « Le travail accompli est remarquable mais il manque des détails techniques clés », juge Guillaume Charvet (Clinatec)

Neuralink : « Le travail accompli est remarquable mais il manque des détails techniques clés », juge Guillaume Charvet (Clinatec)

Pour bien commencer la semaine, le point sur l’immunité face au Covid-19

Pour bien commencer la semaine, le point sur l’immunité face au Covid-19

Plus d'articles