Nous suivre Industrie Techno

Pilkington vous en donne plus

Michel Le Toullec

Sujets relatifs :

,
La rénovation de son site français permet à Pilkington de produire plus vite des doubles-vitrages de plus grande taille.

À quelque chose, malheur est bon. En janvier 2005, à la suite d'un incendie, l'usine Pilkington de Gaillefontaine (Seine-Maritime) fermait. Six mois et 6,5 millions d'euros plus tard, le site est reparti sur de nouvelles bases. Il est désormais capable de produire des vitrages de plus grandes dimensions dans des délais plus courts : ils sont disponibles en moyenne deux jours après la commande et leurs dimensions atteignent 4,7 x 2,7 m (contre un maximum de 3,5 x 2,5 m auparavant) pour une épaisseur maximale de 60 mm.

Sur le site de Gaillefontaine, Pilkington produit les vitrages isolants thermiques pour les fabricants de fenêtres et de vérandas. Il s'agit principalement de doubles-vitrages constitués de deux vitres qui enferment hermétiquement un volume de gaz déshydraté. « Nous partons soit de verre simple soit de verre feuilleté, constitué de deux feuilles de verre séparées par un film de PVB [polyvinylbutyral] », explique François-Xavier Vignat, responsable de l'établissement de Gaillefontaine. Ce verre provient de l'usine Pilkington de Freyming-Merlebach (Moselle).

Trois nouveaux équipements

C'est la découpe du verre feuilleté, opération la plus complexe, qui a fait l'objet du principal investissement : une nouvelle table capable de traiter des dimensions de vitrages atteignant 4,7 m de long. Le verre feuilleté est d'abord découpé sur le dessus et le dessous puis défile sous une résistance chauffante afin de ramollir le PVB et de permettre la séparation des différentes parties. « Cette table produira en automatique des volumes en formes ou des volumes décalés jusqu'à trois côtés », précise François-Xavier Vignat.

Une fois découpé, le verre intègre la fabrication des doubles-vitrages sur une toute nouvelle ligne. Le cycle complet de la production comprend le lavage des plaques de verre, la pose d'un intercalaire en aluminium, le passage dans une presse puis l'enduction d'un mastic d'étanchéité par un robot. Selon le type de vitrage, le volume entre les deux plaques peut être rempli d'argon, voire même être équipé de stores incorporés. Une autre variante est également produite à Gaillefontaine : le VEC, vitrage extérieur collé, qui est un double-vitrage dont le joint d'étanchéité est en silicone.

Le troisième poste doté de nouveaux équipements concerne la fabrication des croisillons destinés à améliorer l'esthétique des doubles-vitrages. « Ce matériel nous autorisera plus de rapidité mais aussi davantage de variétés de production, reprend François-Xavier Vignat. Nous fournirons désormais les croisillons classiques extrudés de 26 x 8 mm à 18 x 8 mm, mais également des croisillons en laiton avec ou sans croix rapportées. »

Enfin, Pilkington a profité de la rénovation de son usine pour optimiser son système d'informatique industrielle (voir encadré).

Ainsi rénové, le site de Pilkington à Gaillefontaine va pouvoir fournir en vitrages isolants les fabricants de fenêtres et de vérandas de la Normandie et de la région parisienne en passant par le nord de la France.

LE SITE

- Effectif : 68 employés (en trois équipes) - Activité : production de vitrages isolants thermiques Insulight - Surface du site : 7 200 m2 - Capacité de production : 1 200 m2 par jour

UNE INFORMATIQUE INDUSTRIELLE REPENSÉE

- L'usine a été équipée du système de gestion de production Alcim 2000 de l'allemand A+W Software (pour un budget de 171 000 euros), très réputé dans l'industrie du verre. Ce système gère l'ensemble des opérations de l'entreprise, depuis l'intégration automatique des commandes jusqu'au fonctionnement des tables de découpe en passant par la gestion des casses et le suivi des expéditions.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0872

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies