Nous suivre Industrie Techno

Pile à combustible : Toyota ouvre les brevets à la concurrence

Pile à combustible : Toyota ouvre les brevets à la concurrence

Toyota ouvre les brevets liés à la pile à combustible, technologie qu'il utilise pour faire rouler la Mirai.

Toyota a annoncé ce mardi 6 janvier, lors du Consumer Electronics Show (CES 2015), qu'il ouvrait son portefeuille de brevets liés à l'usage de la pile à combustible dans l'automobile.
Une mine de pas moins de 5 680 technologies à explorer tous azimuts.
Objectif affiché par Toyota : encourager le déploiement de solutions adaptées à cette source d'énergie afin d'en accélérer l'essor.

 Le géant japonais Toyota a annoncé au CES 2015 de Las Vegas qu’il allait autoriser l’usage sans licence des 5 680 brevets dont il dispose sur les piles à combustible et leur adaptation à l’automobile pour accélérer le développement de la technologie dans le monde. Avec cet accord, valable à l’échelle mondiale, le constructeur espère encourager le déploiement des solutions adaptées aux piles à combustible, comme la mise en place d’un réseau suffisant de stations de recharge, sans lesquelles il ne pourra jamais véritablement pérenniser ses voitures, dont la première, la Toyota Mirai, est présentée au salon CES.

« La première génération de véhicules à pile à hydrogène, qui sera lancée entre 2015 et 2020 sera critique, réclamant un effort concerté et une collaboration non conventionnelle entre les constructeurs automobiles, les régulateurs gouvernementaux, les universitaires et les fournisseurs d’énergie », a expliqué Bob Carter, senior vice president of Automotive Operations at Toyota Motor Sales, USA Inc, lors d’une conférence de presse tenue mardi matin sur le salon.
 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine, la course effrénée vers un vaccin contre le Covid-19

Pour bien commencer la semaine, la course effrénée vers un vaccin contre le Covid-19

De gros moyens, des délais raccourcis, un large éventail de technologies mises en œuvre, plusieurs essais cliniques en[…]

Avec son éolienne offshore de 14 MW, Siemens Gamesa veut détrôner l’Haliade-X de General Electric

Avec son éolienne offshore de 14 MW, Siemens Gamesa veut détrôner l’Haliade-X de General Electric

Dissocier un mélange d'hydrogène et de gaz naturel : GRTgaz va tester la séparation membranaire en Allemagne

Dissocier un mélange d'hydrogène et de gaz naturel : GRTgaz va tester la séparation membranaire en Allemagne

Un procédé montre le potentiel des MXenes pour les batteries à forte puissance

Un procédé montre le potentiel des MXenes pour les batteries à forte puissance

Plus d'articles