Nous suivre Industrie Techno

Prix des ingénieurs de l'Année

Pierrick Buret reçoit le prix élève ingénieur du PIA 2012

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Pierrick Buret reçoit le prix élève ingénieur du PIA 2012

Pierrick Buret, chef de projet dans l’âme, a reçu le prix de l'élève ingénieur lors da la cérémonie de remise des prix des ingénieurs de l'année (PIA), décernés le 5 décembre par les rédactions d'Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle.

Son stage de technicien dans une société de réparation d’hélicoptères a fait basculer la vie de Pierrick Buret. Ses compagnons repèrent vite que le jeune titulaire d’un BTS est doué et pourrait viser plus haut… à condition de reprendre ses études. "J’ai compris qu’avec un bagage technique et scientifique supérieur, je pourrai faire des choses plus intéressantes", explique le jeune homme de 23 ans. Dès lors, le virus du savoir ne le lâchera plus. Après une sérieuse préparation, il réussit à intégrer l’école d’ingénieurs en électronique de l’Esiee Paris. Durant ses trois années de formation, il passe en parallèle un master logiciels et réseaux. "Pour compléter les cours dispensés à l’école", dit-il humblement. Et après l’obtention, en octobre, de son diplôme d’ingénieur, il commence une thèse !

Son passage à l’Esiee le marquera longtemps. Doutant de ses capacités d’ingénieur, il tient d’emblée à se mettre au défi. Une discussion avec un ancien de l’école, qui avait participé en 1991 à la fabrication d’un microsatellite, l’incite à se lancer dans un projet du même type. Dès lors, le futur ingénieur se mue en chef de projet. D’autant qu’il faut partir de zéro. "J’ai fait les salons et du porte à porte auprès des grandes entreprises pour convaincre un partenaire industriel ou institutionnel de nous confier un programme." Il finit par faire affaire avec l’Observatoire de Paris, en quête d’un partenaire pour son programme Anais d’analyse de l’ionosphère.

Son Déclic

"À l’occasion d’un stage comme technicien en réparation d’hélicoptères, j’ai compris que, pour analyser les pannes, il fallait un bagage scientifique et technique supérieur."

L’étudiant ingénieur recrute une trentaine de camarades. "Au départ, je faisais 90 % de développements techniques et 10 % de management. À la fin, les proportions se sont inversées", précise-t-il. Il a fallu motiver les équipes qui avaient tendance à déserter à l’approche des examens… Pour trouver des sponsors, Pierrick Buret s’est montré astucieux. "Je disais à mes interlocuteurs qu’ils n’avaient rien à financer. Dès lors, ils se sont montrés plus ouverts." Une approche qui a séduit Thales. Plutôt que de l’argent, Pierrick a obtenu pour son équipe des stages de formation et la possibilité de récupérer des composants voués au rebut. Aujourd’hui, il travaille à l’institut de recherche Xlim (CNRS-université de Limoges). Et continue de transmettre son expérience aux étudiants ayant pris la relève et qui auront la charge de valider techniquement le satellite.

Hassan Meddah

Les autres nommés :

Guillaume Fisher,
ingénieur chimiste ESPCI, pour l’étude de plastiques composites chez EADS

Vincent Thiberville,
ingénieur informatique, pour un robot peintre pour personnes handicapées

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Les premiers éléments du cobot que développe l'IRT Jules Verne pour Airbus ont été exposés le 23 mai[…]

Les étudiants ingénieurs de l'UPS Toulouse développent un robot d'inspection de surfaces pour Airbus

Les étudiants ingénieurs de l'UPS Toulouse développent un robot d'inspection de surfaces pour Airbus

Trophées des ingénieurs, éolien offshore, prothèse robotisée … les meilleures innovations de la semaine

Trophées des ingénieurs, éolien offshore, prothèse robotisée … les meilleures innovations de la semaine

Un gravimètre plus précis grâce à la technologie quantique

Fil d'Intelligence Technologique

Un gravimètre plus précis grâce à la technologie quantique

Plus d'articles