Nous suivre Industrie Techno

Pierre Charlier démocratise la NFC

Pierre Charlier démocratise la NFC

Pierre Charlier, sur le site du Fablab d'EuraTechnologies à Lille

© Eric Flogny

Permettre à tout un chacun de mettre au point ses propres applications sans contact à l'aide de la technologie NFC, telle était l'ambition de Pierre Charlier. Missions accomplie avec KeyDuino une plateforme qui, à l'image des célèbres cartes Arduino, offre une souplesse illimitée. Et permet par exemple de remplacer son trousseau de clés par n'importe quel dispositif embarquant la technologie NFC, comme un smartphone. Un projet réussi, qui a valu à ce diplômé de l'Ensiame âgé de 23 ans de décrocher le prix pour l'innovation des trophées des ingénieurs du futur, remis ce soir par les rédactions d'Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle.

Plus besoin d’un trousseau de clés pour accéder à votre voiture, votre boîte à lettres, votre maison, vos tiroirs,?etc. Avec le système KeyDuino, créé par Pierre Charlier, vous pouvez faire tout cela à partir de votre smartphone, votre badge d’accès ou n’importe quel dispositif intégrant la technologie sans contact NFC.

Pour cet ingénieur de 23 ans, fraîchement diplômé de l’Ensiame, à Valenciennes, il s’agit d’une innovation unique sur le marché. « C’est la première fois que le grand public dispose d’une plateforme compacte et simple à utiliser pour configurer lui-même ses propres applications sans contact, explique-t-il. L’autre aspect important réside dans la capacité de dématérialiser plusieurs clés physiques dans un même et unique support NFC. »

KeyDuino se présente comme une plateforme de développement open source avec une carte électronique (basée sur la carte Arduino) et des tutoriels pour guider l’utilisateur dans la création de ses applications sans contact NFC. Près de 90 contributeurs ont participé au projet à travers un forum en ligne. Mais c’est Pierre Charlier qui en est le père et le maître d’œuvre. « J’ai tout fait : les plans de la carte électronique, le financement participatif sur internet et le pilotage de la production, détaille-t-il. Je suis même allé à Shenzhen, en Chine, pour la faire fabriquer. » Il a mené ce projet dans le cadre de sa formation d’ingénieur par apprentissage avec le Centre d’innovation des technologies sans contact (CITC) à Lille. Pour le financement, il espérait lever 10 000?euros sur le site internet Kickstarter. Il a récolté 15 000?euros. La carte a déjà été vendue à 800 exemplaires à des étudiants, écoles, universités et start-up en France, mais aussi au Royaume-Uni, aux États-Unis et même en Chine.


 

Pour ce geek, bidouilleur d’électronique dès son jeune âge et adepte de karaté, pas question de s’arrêter là. Alors qu’il entame un doctorat d’ingénierie médicale à l’université de Lille 3 en association avec le Centre d’investigation clinique et innovation technologique (CIC-IT), il planche sur la prochaine version de KeyDuino. « L’idée est de faire appel à un processeur plus puissant et d’intégrer la technologie Wi-Fi, voire aussi GSM, pour configurer à distance et sans fil des applications sans contact NFC, explique-t-il. L’objectif est aussi de tirer parti de l’expérience déjà acquise pour réduire les coûts de la carte. ». Pour concrétiser ce projet, il compte lever 30 000?euros sur Kickstarter.

 

Ce développement lui a ouvert un précieux réseau de contacts. Avec à la clé, plusieurs offres d’embauche qu’il a déclinées. Sa priorité est d’assouvir sa passion pour les technologies en développant, dans le cadre de son doctorat, un dispositif d’évaluation de la santé du fœtus. Un travail qu’il espère valoriser dans trois à cinq ans en tant qu’entrepreneur. À l’instar de son père, ingénieur et patron de Metrovision, une PME familiale spécialisée dans les instruments -d’ophtalmologie.

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Portrait du PDG de Quantum Surgical, Bertin Nahum, qui prépare l’arrivée sur le marché de son prochain robot[…]

« En Europe, la difficulté n’est pas tant la création d’entreprises que leur croissance », selon Chahab Nastar, chef de l’innovation d’EIT Digital

Interview

« En Europe, la difficulté n’est pas tant la création d’entreprises que leur croissance », selon Chahab Nastar, chef de l’innovation d’EIT Digital

La maintenance à distance d’Oculavis récompensée à l’EIT Digital Challenge 2019

La maintenance à distance d’Oculavis récompensée à l’EIT Digital Challenge 2019

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Plus d'articles