Nous suivre Industrie Techno

Pi3C démocratise le PLM en mode ASP auprès des PME

Industrie et  Technologies
La plate-forme a montré depuis quatre ans que le travail collaboratif en mode ASP répondait aux attentes des PME. A la fois en terme de capacité, de performance d'ergonomie et de sécurité.


Quatre ans jour pour jour après la création de la société, il m'a semblé intéressant de rencontrer François Tribouillois, le PDG de Pi3C, société pionnière en France dans le domaine de l'ingénierie collaborative en mode SaaS (Software as a Service), afin de faire le point sur marché du travail collaboratif.

La plate-forme Pi3C, dont l'offre est basée sur les outils Windchill ProjectLink, met à la portée des PME les outils de travail collaboratif dont ils ont besoin en mode ASP (Application Services Provider), ce qui leur permet de les adapter en temps réel à leurs besoins et de ne payer que le service réellement consommé.

Il dispose ainsi pour chaque projet d'un espace de collaboration permettant d'échanger, de visualiser et de partager en toute sécurité les données et processus liés au développement de leurs nouveaux produits. Ces outils sont complétés par des solutions de Web conférence (Netviewer), ainsi que de publication et de traçabilité (Adobe Acrobat 3D). Au-delà des outils, Pi3C propose aussi à ses clients de les accompagner, non seulement techniquement mais aussi dans leur démarche de conduite du changement, afin qu'ils s'approprient et exploitent au mieux leurs nouveaux outils.

« Nous avons terminé en 2007 notre troisième exercice fiscal, sur un chiffre d'affaires de 400 000 €, en croissance de 56 %, avec un résultat net de 76 000 €. Nous avons une soixantaine de clients, dont 24 nouveaux venus en 2007, le tout sans en perdre un seul. Nous avons non seulement validé le concept, mais aussi le business model, tout en restant pratiquement seul sur le créneau. Nous pensons terminer l'année fiscale en cours sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 580 000 €, tout en maintenant une rentabilité de 20 % », explique François Tribouillois.

Financer la croissance

Afin de faire face à cette croissance, Pi3C a procédé à une première augmentation de capital de 92 000 € en juin. Elle a été souscrite par des particuliers fortunés, qui grâce à la loi Tepa peuvent réduire leur assujettissement à l'ISF en investissant dans des PME innovantes. Cette augmentation de capital a été l'occasion de valoriser la société à 5 fois sa valeur initiale. « Nous avons ainsi pu recruter deux commerciaux, Philippe Hallay qui s'occupe de l'Ile de France et de la Normandie, et Sophie Veyrenc pour la région Rhône-Alpes Auvergne, afin de développer notre présence commerciale sur le terrain. En plus, nous allons pouvoir ouvrir une agence en région toulousaine pour mieux répondre aux attentes des PME de la filière aéronautique ».

Une seconde augmentation de capital de 600 000 €, plutôt a destination des fonds de développement régionaux, est prévue d'ici la fin de l'année. Il faut dire que Pi3C veut pratiquement tripler ses infrastructures, afin d'anticiper une demande en forte croissance. Il a pour cela négocié un accord avec IBM qui lui fournira les capacités techniques d'hébergement de données "On Demande" sur son site de Montpellier. « Nous gardons notre site historique de Reims chez Hexanet, qui comporte 5 serveurs, et nous allons en ajouter 8 autres à Montpellier. Cette évolution de nos infrastructures techniques va nous permettre de proposer à nos clients des capacités, des puissances, une rapidité et un niveau de sécurité qui sont sans commune mesure avec ce qu'ils pourraient installer chez eux. Le tout pour une petite fraction du prix chaque mois ».

Il faut dire que le récent choix par EADS des outils Winchill de PTC, afin d'harmoniser ses outils de PLM d'entreprise sur l'ensemble de ses divisions dans le cadre de son programme Phenix, devrait faire augmenter rapidement les besoins de la filière aéronautique. On se prend alors à rêver que l'ensemble de l'offre Windchill soit bientôt disponible en mode ASP chez Pi3C, mais aucune information ne filtre pour le moment ni chez l'éditeur, ni chez le provider.

Une R&D très pragmatique

Pi3C a aussi développé cette année un certain nombre de projets de recherche avec l'Ecole Centrale de Paris, ainsi que l'Université de Technologie de Troyes (UTT) et l'Université de Technologies de Compiègne (UTC), qui lui ont permis d'obtenir le statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI). « Ces développements répondent aux besoins très pragmatiques des PME. Il s'agit notamment de mieux faire dialoguer les différents outils de GDT entre eux, ainsi qu'avec les outils de CAO et d'ERP », précise François Tribouillois.

Pi3C participe aussi a certains projets industriels fédérateurs comme Seine ou BoostAero en aéronautique, Prodentic dans le domaine des prothèses dentaires, ou encore e-tranet-Hobbyhorse dans le domaine du design entre la France et l'Espagne.

Débutée initialement dans la machine spéciale et l'industrie mécanique avec des entreprises comme ET Ruiz, Ammann Yanmar ou Axon Cable, la plate-forme Pi3C a su aussi séduire les secteurs aéronautique avec une entreprise comme Reims Aerospace, médical avec Noviloire, ferroviaire avec Dombret Becq, conseil en ingénierie avec ON-X et plus récemment du BTP avec ACE BTP, ainsi que les Hôpitaux de Saint-Nazaire ou Montargis. « Dans ce domaine, suivant leurs besoins nos clients se servent de nos outils pour gérer leur armoire à plans ou comme ACE BTP pour réellement gérer des chantiers tels l'Hôpital de Saint-Dizier ou la maison de retraite de Plombières les Bains ».

« Nos clients sont nos meilleurs vendeurs. Ils n'hésitent pas à recevoir nos prospects pour leur faire partager leur expérience et leur montrer les gains qu'ils ont obtenus sur des exemples précis. C'est dire s'ils sont satisfaits du travail collaboratif en mode ASP et de notre offre », conclut François Tribouillois.

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.pi3c.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 27 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Après avoir optimisé la consommation énergétique des équipements électriques et électroniques du[…]

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Plus d'articles