Nous suivre Industrie Techno

Photovoltaïque : une nouvelle filière 100 % française

Photovoltaïque : une nouvelle filière 100 % française

Cinq partenaires pour un projet ''made in France''

© DR

Le consortium PV20 lance une filière industrielle photovoltaïque entièrement française. Du silicium au panneau sur le toit, les 5 partenaires ont dévoilé leur objectif technologique.

Cocorico ! La France disposera en 2011 d’un panneau photovoltaïque ''made in France''. C’est l’objectif du nouveau consortium PV20. Les 4 industriels (MPO, Emix, Semco, Tenesol) et le laboratoire Ines du CEA veulent détrôner les géants mondiaux allemands, chinois, japonais… avec un panneau photovoltaïque entièrement fabriqué en France.

Choix de la technologie la plus mature

Sur 40 mois, 24 millions d’euros seront investis : 10 millions proviendront d’Oseo (60 % d’avances remboursables et 40 % de subventions). Mais aucune innovation de rupture en vue. Le consortium vise une industrialisation rapide. Il fabriquera donc la technologie la plus mature : le silicium polycristallin à mono-jonction. « Nous allons qualifier des produits à 16,5 % de rendement, puis tendre vers les 20 % », cible Loïc de Poix, président du directoire de MPO, le spécialiste du disque optique à l’origine du projet.

Réduire les coûts

La priorité sera de réduire les coûts à chaque étape de fabrication. PV20 entend s’appuyer sur les spécialités de ses membres : les lingots et plaquettes de silicium pour Emix ; la sérigraphie pour MPO ; les modules et panneaux pour Tenesol ; les lignes de production pour Semco (avec l’appui de son laboratoire Irysolar) et la recherche fondamentale pour le CEA-Ines.

Une production de 500 MW en 2020

Une première ligne de production devrait voir le jour en 2011. La capacité devrait ensuite grimper jusqu’à 500 MW en 2020. Dans les 5 ans, les partenaires espèrent ainsi générer un chiffre d’affaires de 540 millions d’euros et créer 490 emplois, dont 59 en R&D et industrialisation. Mais il faudra d’abord mettre au point ce procédé de fabrication à bas coût… car Allemands, Chinois, Japonais ou Sud-Coréens n’attendront pas.

Hélène Würges et Thomas Blosseville

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Plastic Omnium et ElringKlinger s’allient pour produire des piles à hydrogène destinées à la mobilité

Plastic Omnium et ElringKlinger s’allient pour produire des piles à hydrogène destinées à la mobilité

Le français Plastic Omnium et l’allemand ElringKlinger ont annoncé le 29 octobre la signature d’un accord visant à[…]

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

Plus d'articles