Nous suivre Industrie Techno

Photovoltaïque : des cellules auto-réparantes

Photovoltaïque : des cellules auto-réparantes

Une technologie encore sur les paillasses

© Purdue University/Mark Simons

Des chercheurs de l'Université de Purdue copient les plantes pour allonger la durée de vie des cellules photovoltaïques. L'idée ? Ajouter des molécules pour que les cellules s'auto-réparent quand elles sont dégradées.

Des chercheurs de l'Université de Purdue développent une technologie de cellules solaires auto-réparantes. Ils reproduisent des phénomènes observés dans les plantes avec des nanotubes de carbone et de l'ADN.

Remédier à la dégradation


D'ordinaire, les cellules solaires convertissent la lumière en électricité, puis utilise un électrolyte pour transporter les électrons et créer un courant. Pour cela, elles utilisent des molécules colorées, appelées chromophores, absorbant la lumière. Mais celles-ci, exposées au soleil, se dégradent.

Les chercheurs de Purdue veulent y remédier. Comment ? En remplaçant continuellement les zones endommagées par de nouvelles molécules.

Le système s'auto-assemble

Les nanotubes de carbone leur servent de plates-formes où ancrer des brins d'ADN, qui disposent de séquences spécifiques de nucléotides pour "reconnaitre" les chromophores. Un procédé chimique, non-détaillé par Purdue, permet de retirer les chromophores endommagés. Quand de nouveaux brins d'ADN sont ajoutés, le système s'auto-assemble, assurent les chercheurs. Et peut de nouveau fonctionner à pleine capacité.

Deux points clés restent toutefois critiques dans cette technologie encore au stade expérimental. D'abord la "reconnaissance" des chromophores par les brins d'ADN et la capacité, dans le temps, du système à se dissoudre et à se réassembler.

Thomas Blosseville

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

Automotive Cells Company avance vers ses gigafactories de batteries lithium-ion. Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC, détaille[…]

Micro-algues : « L’enzyme FAP permet de former en 100 nanosecondes un hydrocarbure entier », clame Damien Sorigue chercheur au CEA

Micro-algues : « L’enzyme FAP permet de former en 100 nanosecondes un hydrocarbure entier », clame Damien Sorigue chercheur au CEA

Sécurité d’approvisionnement en électricité et objectifs de décarbonation : RTE se montre optimiste pour 2030

Sécurité d’approvisionnement en électricité et objectifs de décarbonation : RTE se montre optimiste pour 2030

Une batterie Li-ion intégrée dans un matériau de structure

Fil d'Intelligence Technologique

Une batterie Li-ion intégrée dans un matériau de structure

Plus d'articles