Nous suivre Industrie Techno

[PHOTO TECH] Les robots japonais tiennent une forme olympique

[PHOTO TECH] Les robots japonais tiennent une forme olympique

Le Toyota HSR est équipé d'un bras mécanique pour ramasser toute sorte d'objets.

© Toyota

Des robots d’assistance développés par Toyota seront déployés à l’occasion des jeux olympiques de Tokyo en 2020. Ils auront notamment pour mission de venir en aide aux personnes à mobilité réduite. D’autres annonces technologiques similaires devraient suivre.

Faire de la 32e olympiade « les Jeux les plus innovants de tous les temps », c’est l’objectif avoué du Comité d’organisation des jeux olympiques et paralympiques de Tokyo (Tokyo 2020). Et pour satisfaire cette ambition, la structure a annoncé vendredi 15 mars le lancement de son «Tokyo 2020 Robot Project », dont la première mesure consiste à déployer un assortiment de robots pour venir en aide aux spectateurs, en particulier ceux à mobilité réduite. Aussi, deux modèles de robots développés par Toyota, le HSR, un robot d’assistance pour humain, et le DSR, un robot d’assistance de livraison, seront déployés sur le site des Jeux afin de guider les spectateurs vers leurs sièges, leur fournir des informations sur les événements, leur apporter de la nourriture ou encore ramasser les déchets. Au-delà du service rendu aux visiteurs, habituellement assuré par des bénévoles, ce projet vise également à démontrer tout le potentiel technologique de ces innovations, dont la marque nipponne espère la commercialisation pour 2030. En outre, le Comité a précisé que d’autres robots effectuant des tâches supplémentaires seront annoncés ultérieurement. De son côté, Panasonic a également présenté un modèle d’exosquelette, le Power Assist Suits, qui devrait aider à protéger le dos du personnel lors du chargement et du chargement des bagages des athlètes.

Julien Dabjat

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

Interview

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

L'impression 3D gagne du terrain dans l'industrie. Mais son intégration est inégale entre les différents secteurs.[…]

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Plus d'articles