Nous suivre Industrie Techno

[PHOTO TECH] Le remplaçant de Hubble vibre pour l’espace

Séverine Fontaine

Sujets relatifs :

,
[PHOTO TECH] Le remplaçant de Hubble vibre pour l’espace

© Hasselblad H5D

Les images sont souvent plus parlantes que les mots. Chaque semaine, Industrie & Technologies sélectionne une photographie qui prouve à que point la technologie peut être spectaculaire. Aujourd’hui, zoom les tests acoustiques et vibratoires du télescope James Webb, le remplaçant de Hubble.  

Fin mars 2017, le télescope James Webb (JWST) a subi des tests acoustiques et vibratoires destinés à vérifier que celui-ci est apte à endurer un vol spatial. Pour le test acoustique, le télescope a été enveloppé dans une chambre pour être exposé aux bruits assourdissants et aux vibrations qu’il subira lors de son lancement. Pour les tests vibratoires, une table vibrante capable d’envoyer des vibrations entre 5 et 100 fois par seconde a été réalisée spécialement pour le télescope. Suite à ces tests, les techniciens de la Nasa ont inspecté le petit successeur de Hubble en salle blanche avec des lampes de poche UV. Le James Webb est un projet international dirigé par la Nasa, et en partenariat avec l’ESA et l’Agence spatiale canadienne. 

> Plus d'informations techniques sur Hubble sur notre article : Hubble reconditionné pour 10 ans

Le télescope dispose d’un miroir de 6,5 mètres et peut collecter une image 9 fois plus vite que Hubble. James Webb sera lancé en 2018 depuis Kourou par une fusée Ariane 5 pour être positionné à 1,5 million de kilomètres de la Terre, à l’opposé du soleil. Ses objectifs : rechercher la lumière des premières étoiles et galaxies apparues dans l’univers après le big bang, étudier la formation de la galaxie, comprendre comment se forme une étoile et étudier les systèmes planétaires et la formation de la vie. 

Dans cette vidéo, vous pouvez retrouver le déroulement du test vibratoire et acoustique du télescope James Webb :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles