Nous suivre Industrie Techno

PhoneDrone, le drone qui utilise l’intelligence du smartphone

PhoneDrone, le drone qui utilise l’intelligence du smartphone

© drone

La société xCraft a conçu un drone doté d’un emplacement pouvant accueillir un smartphone, dont il utilise l’intelligence pour fonctionner.

Le PhoneDrone est le tout dernier quadcopter de l’entreprise xCraft, l’entreprise qui avait également commercialisé le drone X Plus One. La spécificité du PhoneDrone est de n’embarquer aucune intelligence mais d’utiliser celle du smartphone de son utilisateur. Le drone peut ainsi être piloté sous plusieurs modes. En utilisant une application gratuite sur le téléphone, les utilisateurs peuvent entrer une trajectoire de vol que le PhoneDrone suit ensuite de manière autonome, une fois placé le smartphone à l’emplacement choisi.

Il est également possible de piloter manuellement le drone en utilisant un autre smartphone ou tablette via le Wi-Fi. Il est même possible enfin d’utiliser le mode "Follow me" du drone pour lui demander de suivre, simplement en se calant sur son signal, le deuxième dispositif mobile en déplacement.

Sur le drone, un miroir pliant permet même à la caméra du téléphone de prendre des photos ou tourner des vidéos devant ou vers le bas. Le PhoneDrone est l’objet d’une collecte de fonds sur Kickstarter, pour un prix prévu par unité de 199 dollars.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles