Nous suivre Industrie Techno

Philips et NEC s’allient dans l’e-santé

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
Philips et NEC s’allient dans l’e-santé

Associer scanner haut débit et aide au diagnostique pour améliorer le traitement du cancer.

© DR

Les deux industriels vont développer des solutions numériques intégrées de diagnostic de certains cancers.

Philips et NEC viennent de conclure un partenariat  visant à développer et commercialiser ensemble des solutions intégrées de pathologie numérique. Ces solutions combineront le nouveau scanner à haut débit de Philips et le système d'assistance au diagnostic du cancer de NEC. Elles bénéficieront de l'analyse quantitative des données provenant de l'inspection visuelle des diapositives, qui est actuellement la procédure standard. Elles seront d'abord ciblées pour aider à la classification du cancer du sein et du cancer de la prostate.

Lorsqu’une lésion est soupçonnée d'être cancéreuse ou pré-cancéreuse, la procédure normale consiste à prélever un échantillon de tissu en question (une biopsie) et l'envoyer à un laboratoire d’analyse pour examen par un pathologiste. Pour effectuer cet examen, une coupe mince du tissu est montée sur une lame de verre, colorée avec des produits chimiques pour mettre en évidence les différentes structures, puis examinée visuellement au microscope.

Avec l'incidence croissante du cancer et la nécessite de sous-typage de la maladie afin de fournir un traitement optimisé, il y a un réel besoin de systèmes numériques qui aident les pathologistes à aller plus vite et à améliorer la qualité  du diagnostic.

Le scanner de Philips est disponible en Europe pour la recherche. Son association avec le système d’analyse quantitative de NEC pourrait aider les médecins à améliorer le diagnostic et à proposer le traitement optimal du cancer chez les patients.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.healthcare.philips.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une étude parue dans Clinical Infectious Diseases le 13 avril indique que le bamlanivimab, l'anticorps monoclonal anti-Covid-19 d'Eli[…]

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

Plus d'articles