Nous suivre Industrie Techno

Philippe Menasché, dompteur des cellules souches

Séverine Fontaine

Sujets relatifs :

, ,
Philippe Menasché, dompteur des cellules souches

© D.R.

« Mentors », « stratèges », « agitateurs d’idées », « start-upers », « catalyseurs d’innovations », « scientifiques », « inventeurs »…  Industrie & Technologies a repéré ces hommes et ces femmes qui font l’innovation en France. Dans la catégorie « scientifique », le  Pr Philippe Ménasché, pionnier de la thérapie cellulaire pour le traitement de l’insuffisance cardiaque.

Plongé depuis une vingtaine d’années dans la thérapie cellulaire pour soigner l’insuffisance cardiaque, le professeur Philippe Menasché a récemment réalisé une grande avancée dans le domaine. Le scientifique a conçu un pansement cellulaire à partir de cellules souches embryonnaires, et réalisé le premier essai clinique en janvier 2015.

Une première mondiale dans la lutte contre cette pathologie... mais pas un premier pas, loin s'en faut, pour le Pr Menasché, habitué à innover dans ce domaine. Dès 2000, le médecin conçoit et réalise les premières greffes de cellules souches musculaires chez l’homme. Le professeur Menasché était alors directeur de la recherche à l’école de chirurgie de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (1995-2007). De 2004 à 2008, il était directeur de l’unité Inserm 633 « Thérapie cellulaire en pathologie cardiovasculaire » à l’hôpital Broussais à Paris. Il a intégré en 2009 l’hôpital européen Georges-Pompidou (Paris). L’homme a d’ailleurs reçu, entre 2001 et 2011, sept prix pour ses recherches, dont le dernier était le Grand Prix de la Fondation de France.

Ses recherches expérimentales sur les cellules souches continuent. Elles visent plus exactement le mécanisme d’action des cellules : l’hypothèse est que l’on pourrait utiliser la sécrétion des cellules souches et non plus les cellules elles-mêmes pour soigner l’insuffisance cardiaque.  

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La bioimprimante robotisée de Poietis prend ses marques dans les hôpitaux marseillais

La bioimprimante robotisée de Poietis prend ses marques dans les hôpitaux marseillais

Hôpitaux de Marseille et la société Poietis ont annoncé le 24 novembre avoir installé un système de[…]

« Les deeptech vont favoriser l’émergence d’une bioproduction plus réactive et plus flexible », estime Paul Kauffmann, cofondateur de MagIA Diagnostics

« Les deeptech vont favoriser l’émergence d’une bioproduction plus réactive et plus flexible », estime Paul Kauffmann, cofondateur de MagIA Diagnostics

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Comment Owkin entraîne des modèles d'IA sans transférer les données avec le federated learning

Plus d'articles