Nous suivre Industrie Techno

PharOS : un outil de développement et d’exploitation pour l’électronique embarquée

Jean-François Preveraud
Un consortium présente un système d’exploitation compatible avec les exigences Autosar, qui est aussi un outil de développement sûr et économique pour les applications embarquées.

L’International Automotive Electronic Congress (IAEC), congrès international de l’électronique automobile, qui se tenait à Paris la semaine dernière, a été choisi par l’équipementier Delphi, le CEA et l’ingénieriste des systèmes électriques et électroniques Geensys, les trois membres fondateurs, pour présenter le consortium PharOS. Son objectif est de promouvoir l’usage du système d’exploitation éponyme dans le domaine de l’automobile. Les premières applications devraient arriver dès 2013.

Compatible avec les exigences Autosar, PharOS est selon ses promoteurs une solution économique, robuste, sûre et flexible pour l’intégration logicielle. Et ils entendent bien en faire un standard pour les constructeurs automobiles. Mais pas seulement, puisqu’ils visent aussi les secteurs de l’aéronautique et des transports publics, aux préoccupations similaires.

De fait, le consortium annonce que PharOS est conforme aux exigences de la future norme ISO 26262, sur la sécurité fonctionnelle des systèmes électriques et électroniques embarqués dans les véhicules à moteur.

PharOS est un système d’exploitation temps réel déterministe ayant une faible empreinte mémoire, qui autorise sur la même ECU la coexistence de composants logiciels sécurisés ou non, ainsi que l’intégration de blocs logiciels préexistants sans qu’il soit nécessaire d’accéder au code. Une manière de contribuer à la protection de la propriété intellectuelle de chaque équipementier.

PharOS est aussi un outil de développement facilitant la tâche des concepteurs qui, tout en assurant la protection intrinsèque des différents modules logiciels, réduit les coûts d’intégration.

Des utilisateurs devraient prochainement rejoindre les membres fondateurs au sein du consortium. D’ailleurs un premier partenariat de développement serait déjà en cours avec un constructeur automobile européen.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.geensys.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

50 milliards de dollars d’investissement dans 18 projets d’usines de puces en 2020

50 milliards de dollars d’investissement dans 18 projets d’usines de puces en 2020

Les puces accélératrices de l'IA prolifèrent

Focus

Les puces accélératrices de l'IA prolifèrent

Plus d'articles