Nous suivre Industrie Techno

Pharnext crée de nouveaux médicaments à partir de génériques

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
L'entreprise a pour vocation de développer des traitements innovants à partir de médicaments existants et dont la toxicité est connue et tolérable.


Pharnext en bref :

Date de création : juillet 2007
Fondateurs : Daniel Cohen, Ilya Chumakov, Oxana Guerassimenko et Sergei Nabirotchkine
Lieu : Paris (pépinière Santé Cochin)
Renseignements : daniel.cohen@pharnext.com

La société biopharmaceutique Pharnext est spécialisée dans le développement de traitements innovants pour les maladies neurologiques graves. En particulier les neuropathies périphériques, qui touchent des centaines de millions de patients à travers le monde.

Parmi les premières maladies ciblées, la maladie de Charcot Marie Tooth et les neuropathies périphériques diabétiques ou toxiques. Pharnext compte également étendre sa stratégie à d'autres pathologies invalidantes ou mortelles comme la maladie d'Alzheimer.

L'entreprise met en œuvre une approche originale dite de "drug repositioning" qui consiste à élargir les indications de médicaments existants en partant d'une pathologie qu'on cherche à soigner. Son ambition est de développer de nouveaux médicaments à partir de molécules dont la toxicité est déjà connue et tolérable.

Aujourd'hui, Pharnext a identifié plus de 50 génériques utilisés pour d'autres maladies. Ces molécules sont testées in vitro et in vivo depuis le dernier trimestre 2007. Les premiers brevets, relatifs à la prédiction et à l'efficacité de ces molécules viennent tout juste d'être déposés.

Cette approche originale vient de valoir à la société un financement en amorçage de 2,5 millions d'euros de Truffle Capital, un montant jamais vu en France à ce stade d'avancement.

Michel Le Toullec

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

Les besoins de l'humanité pour le stockage de données s'accélèrent depuis quelques années, au point que les[…]

Ils mettent des neurones en cages

Ils mettent des neurones en cages

[En images] Plongée dans le labo de DNA Script, la start-up française de synthèse enzymatique de l'ADN mise en lumière par le Covid-19

[En images] Plongée dans le labo de DNA Script, la start-up française de synthèse enzymatique de l'ADN mise en lumière par le Covid-19

De l’hydrogène produit par photosynthèse in vivo

De l’hydrogène produit par photosynthèse in vivo

Plus d'articles