Nous suivre Industrie Techno

Peugeot 2008 DKR : un monstre à 2 roues motrices pour le Dakar

Thibaut De Jaegher
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Peugeot 2008 DKR : un monstre à 2 roues motrices pour le Dakar

Osé ! Peugeot Sport vient de révéler le prototype qu'il compte aligner sur le rallye Paris-Dakar : ce sera un monstre bâti sur une base de 2008... et contrairement à la plupart des autres concurrents il ne sera pas 4x4 mais à 2 roues motrices seulement. Explications en texte et en images de cette option technologique.

Les rallye-raids, c'est tout sauf une partie de plaisir. Dunes, montagnes, chaleurs intenses, humidité très forte, pistes cassantes... Les pièges, des routes tracées par les organisateurs de ces épreuves comme le Paris-Dakar, laissent penser que sans 4x4 il sera difficile de s'en sortir. Ce n'est pas ce que pense le team Peugeot Sport-Total. Lors du prochain Dakar, ils ont choisi de mettre au point un 2008 DKR (pour Dakar) qui n'utilisera que 2-roues motrices au look d'enfer. « A l’instar de ce que nous avions fait aux 24 Heures du Mans en choisissant une voiture fermée, nous avons décidé de partir sur un concept novateur », résume Bruno Famin, le directeur de Peugeot Sport. « Dans le cas des rallyes raids, la grande question est de savoir s’il faut recourir à quatre roues motrices ou seulement deux. Après analyse, nous avons choisi d’optimiser le concept des deux roues motrices qui présente des avantages très intéressants ».

Comme le résume Jean-Christophe Pallier, responsable technique du projet Dakar, les atouts sont nombreux : « en sport automobile, le poids est l’ennemi de la performance. Or, en rallye-raid, une voiture à deux roues motrices est autorisée à embarquer un poids nettement inférieur à un 4x4. Elle a aussi droit à des roues plus grandes, ce qui lui offre un avantage certain pour se jouer des nombreuses embûches du terrain. Cette caractéristique permet en prime de limiter le porte à faux avant ». La 2008 DKR pourrait ainsi, selon ses concepteurs, presque monter des murs verticaux !

 

La bête de course bénéficiera aussi d'autres avantages. Les débattements des suspensions seront plus généreux - 460 mm au lieu de 250 mm -  ce qui dote le véhicule d'une meilleure capacité de franchissement et d’absorption des obstacles.

Autre avantage : le télé-gonflage qui permet de modifier la pression des pneus depuis l’habitacle au moment d’aborder une dune… Ce que ne peuvent faire les équipages dotés de véhicules 4x4.

Sous le capot (arrière), on trouve un V6 Diesel bi-turbo.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

L’Institut de recherche technologie Jules Verne de Nantes a présenté jeudi 23 mai une douzaine de technologies innovantes de[…]

A Nantes, l’IRT Jules Verne veut diffuser ses innovations dans les usines

A Nantes, l’IRT Jules Verne veut diffuser ses innovations dans les usines

Trois technos de recharge innovantes au Symposium du véhicule électrique de Lyon

Trois technos de recharge innovantes au Symposium du véhicule électrique de Lyon

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles