Nous suivre Industrie Techno

Peser les trains en marche à 0,5 % près

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Peser les trains en marche à 0,5 % près

Déterminer le poids d'un train à la volée.

© DR

Une équipe du CNRS a développé un système innovant pour peser des trains en marche. Un brevet vient d’être accordé et une licence d’exploitation est déjà signée.

Peser des charges de plus de 20 tonnes en mouvement, comme un camion ou un train, n'est pas chose aisée. Il faut habituellement des balances équipées de nombreux capteurs de mesure reliés entre eux et nécessitant des compensations logicielles. Leur mise en œuvre est de ce fait complexe. Une technologie inédite de pesage utilisant des poutres métalliques directement instrumentées et servant de balance a été mise au point par des ingénieurs du Centre d'études nucléaires de Bordeaux-Gradignan (CNRS/Université Bordeaux 1).

Simple de mise en œuvre, précis et efficace, ce système de pesage novateur fait l'objet d'un brevet, publié le 06 avril 2011. Une première licence d'exploitation vient d'être signée pour utiliser ce dispositif dans le domaine ferroviaire.

Une précision de 0,5 %

Le service Instrumentation et Détecteurs du CEA de Bordeaux-Gradignan (CNRS/Université Bordeaux 1) a mis au point ce système très innovant de pesage industriel dans lequel des poutres métalliques, de différentes formes et/ou de différentes longueurs, servent de balances précises, robustes et de grandes dimensions.

Ce nouveau dispositif repose sur un principe fondamental de la mécanique : la structure métallique elle-même, reposant sur deux appuis, sert directement de capteur. Celui-ci fournit un signal électrique unique, directement proportionnel à la masse de la charge, et ce quelle que soit sa position sur la poutre. Placé au niveau d'un rail, le système donne le poids d'un train avec une précision inférieure ou égale à 0,5 %. Autre avantage de taille : cette balance fonctionne lorsque les trains sont en marche. Le convoi ne doit plus être pesé wagon par wagon, ce qui représente un gain de temps et moins d'usure pour les rails.

Cette technologie fait l'objet d'un brevet publié le 06 avril 2011. Après une phase d'évaluation industrielle, une licence d'exploitation du brevet vient d'être acquise en exclusivité pour le domaine ferroviaire. D'autres applications sont envisagées, tant pour le pesage statique que dynamique et pour tout type de charge : camions, charges sur les ponts-roulant… Un contrat d'option vient notamment d'être engagé par une société souhaitant expérimenter cette technologie dans le domaine routier et du levage.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : claverie@cenbg.in2p3.fr
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Meilleures technos de l'année] L'hydrogène a le vent en poupe

[Meilleures technos de l'année] L'hydrogène a le vent en poupe

Dans les bâtiments, sur les routes ou sur les rails, dans les airs ou en mer… l’hydrogène en tant que vecteur[…]

Trophée de l’ingénieur de l’année : Céline Feugier et sa recharge express

Exclusif

Trophée de l’ingénieur de l’année : Céline Feugier et sa recharge express

Nucléaire, fossiles, renouvelables… ce qu’il faut retenir de la PPE

Nucléaire, fossiles, renouvelables… ce qu’il faut retenir de la PPE

Voyage vers Mercure, trimarans volants, avion à hydrogène … les innovations qui (re)donnent le sourire

Voyage vers Mercure, trimarans volants, avion à hydrogène … les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles