Nous suivre Industrie Techno

Pertinence fait redécollé Composite Atlantic

Industrie et  Technologies
En utilisant la suite Pertinence de l'éditeur Intercim, le fabricant canadien de bords d'attaque d'ailes d'avions identifie et résout un problème de fabrication récurrent depuis deux ans.


Composites Atlantic, filiale d'EADS Sogerma située au Canada, est spécialisée depuis plus de 20 ans dans la conception, la fabrication, les essais et la certification de pièces en matériaux composites pour les industries aéronautiques, spatiales, de la Défense et de l'énergie. On retrouve parmi ses clients des noms aussi prestigieux que ceux de : Airbus ; Boeing ; Bombardier ; Dassault Aviation ; EADS ; Eurocopter ; Lockheed Martin ; Northrop Gruman ; Sogerma... Composites Atlantic leur fournit une large gamme de pièces en matériaux composites, qui vont des conduites d'aération aux bords d'attaque d'aile, en passant par des éléments de carénage ou des panneaux de plancher.

Malgré son expertise Composites Atlantic a été confronté à des problèmes de délaminage, décollement entre deux nappes de renfort des pièces en matériaux composites, sur une famille de bords d'attaque d'aile. Le taux de rejet en fabrication pouvait aller jusqu'à 13 % et le taux de reprise en fin de fabrication monter à 28 %.

« Ces taux inacceptables et inexpliqués avaient de lourdes conséquences pour l'entreprise : l'allongement des délais de livraison ; un surcoût du programme à absorber en interne ; un risque accru de perte de confiance de notre client ; et enfin, notre propre frustration face à notre incapacité à résoudre ce problème », admet Derek Kinsman, Vice-Président et COO de Composites Atlantic.

« Nous avions jusqu'à 6 mois de retard de fabrication », constate quant à elle Séverine Guitton, responsable du service Méthodes. « Pendant deux ans nous avons tenté sans succès de comprendre l'origine de ce défaut. Tous les paramètres de fabrication, contrôlés en continu, s'inscrivaient parfaitement dans l'épure. L'origine était incompréhensible ».

Une semaine pour trouver la cause

En désespoir de cause, Composites Atlantic décide d'utiliser la suite Pertinence de l'éditeur Intercim. Son module Process Rules Discovery analyse deux années d'historique de mesure des paramètres du processus de fabrication, ainsi que 96 paramètres sur chaque nouvelle pièce fabriquée durant un mois.

Après une semaine d'analyse, la suite Pertinence met en évidence deux paramètres que les ingénieurs Méthode n'avaient pas soupçonnés. Le premier concerne la fluidité de la résine et le second la durée durant laquelle la pièce est conservée sous vide avant d'être cuite en autoclave. En outre, après quelques semaines d'analyses plus poussées, elle précise les limites hautes et basses à respecter pour chacun de ces paramètres. « En appliquant ces valeurs à nos process, nous avons réduit instantanément le taux de rejet de 13 % à zéro et celui de reprise, de 28 % à moins de 1 % », constate Séverine Guitton. Ces problèmes résolus, il n'a fallut que sept mois à Composite Atlantic pour rattraper les retards de livraison accumulés au cours des deux années précédentes.

Suite à ce succès Composites Atlantic décide d'utiliser la suite Pertinence pour optimiser le processus de fabrication de trois autres familles de pièces de bords d'attaque. Le procédé est a priori identique, seule la taille des moules diffère. Pourtant, Pertinence démontre que pour optimiser la fabrication, il faudrait modifier les réglages de certains paramètres, notamment le temps sous vide. Grâce à cette compréhension des processus et au respect des nouvelles règles mises en évidence, le retard de livraison, de 3 mois en moyenne sur l'ensemble des familles, a été là aussi totalement résorbé.

Fort de ces optimisations, Composites Atlantic va étendre l'utilisation de la suite Pertinence à l'ensemble de ses procédés de fabrication. « Nous allons par exemple analyser la cuisson en différents points de nos autoclaves, pour voir si la position d'une pièce peut optimiser sa qualité. L'objectif est cette fois, non plus de résoudre un problème précis, mais de mieux comprendre le comportement de nos équipements, des matières utilisées et de nos procédures, afin d'en améliorer l'efficacité », conclut Séverine Guitton.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.compositesatlantic.com & http://www.intercim.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Plus d'articles