Nous suivre Industrie Techno

[Pépite à suivre] True Spirit conçoit un boitier portable d’analyse du vin

[Pépite à suivre] True Spirit conçoit un boitier portable d’analyse du vin

© Flickr - Paul Tridon

Avec son boîtier portable, True Spirit veut mettre l’analyse du vin à portée des viticulteurs. Au lieu de passer par des laboratoires, les vignerons pourront réaliser leurs propres analyses. Gain à la clé : la rapidité ! 

True Spirit a mis au point un boîtier portable pour réaliser les analyses du vin pendant les trois étapes clés de la vinification (fermentation alcoolique, malolactique et élevage). Différents paramètres sont analysés (sucre, alcool, pH, acidité, etc.) pour déterminer la bonne qualité du vin. « Les viticulteurs ont besoin de connaître ces différents paramètres chimiques de manière précise pour être capable de faire la meilleure qualité de vin possible », confie Hugo Grardel, co-fondateur de True Spirit. « Aujourd’hui, ils passent par les laboratoires en envoyant des échantillons. Les résultats sont reçus dans les 24 à 48h ».

Des résultats instantanés

Pour réaliser une analyse, il suffit de verser une goutte de vin dans une languette plastique – une par étape clé - que l’on insère ensuite dans le boîtier (de la taille d’une machine à café). Ce dernier va la mettre en forme et l’analyser par spectroscopie. La technologie est basée sur des leds, alors que les autres technologies sur le marché sont basées sur un système d’ampoule qui émet un spectre de lumière blanche et utilisent un chromateur pour choisir la bonne longueur d’onde en séparant la lumière. « La technologie permet d’avoir un petit échantillon de vin et de n’avoir aucune manipulation chimique à faire » précise Hugo Grardel. Les résultats sont visibles directement sur l’écran du dispositif, en une dizaine de minutes.

Un démonstrateur en 2018

L’appareil est robuste : il peut être utilisé dans des châteaux et des caves un peu humides. Le co-fondateur de True Spirit affirme que la technologie est capable d’atteindre la précision d’une analyse en laboratoire avec un coût réduit. D’ailleurs, pour être compétitif, « nous vendrons notre appareil à un prix fixe, le même qu’une année d’analyses en laboratoire, continue Hugo Grardel. Ensuite, il faudra compter 2 € par consommable ». Chaque consommable teste 4 paramètres en simultané. La technologie sera approuvée par deux châteaux bordelais à travers un démonstrateur en début d’année prochaine. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Julien Blanchard, l'entrepreneur qui veut décarboner l’industrie du ciment

[Portrait] Julien Blanchard, l'entrepreneur qui veut décarboner l’industrie du ciment

Moderniser l’industrie des matériaux de construction pour la rendre plus verte, tel est le credo de Julien Blanchard, cofondateur et PDG[…]

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Un composite superhydrophobe formé en une étape unique

Fil d'Intelligence Technologique

Un composite superhydrophobe formé en une étape unique

Plasturgie : « Les tensions systémiques sur les matières premières vont favoriser l’utilisation du plastique recyclé », estime Thierry Charles, responsable des affaires publiques de Polyvia

Plasturgie : « Les tensions systémiques sur les matières premières vont favoriser l’utilisation du plastique recyclé », estime Thierry Charles, responsable des affaires publiques de Polyvia

Plus d'articles