Nous suivre Industrie Techno

[Pépite à Suivre] LKSpatialist, la start-up big data du foncier

Sylvie Brouillet

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

[Pépite à Suivre] LKSpatialist, la start-up big data du foncier

Lina, l'appli de gestion du foncier des villes développée par la start-up LKSpatialist.

© DR

Issue de la recherche universitaire en sciences humaines et sociales, LKSpatialist vient de lever 600 000 euros auprès des capitaux-risqueurs Soridec et Sofilaro. La start-up créée en juin 2015 à Montpellier par Lahouari Kaddouri commercialise déjà sa plateforme SIGweb d’analyse du foncier Lina® sur trois métropoles. Son offre s’élargira à une vingtaine, dont le Grand Paris, d’ici à l’automne.

Pour faciliter la prospection et la stratégie foncière, la plateforme SIGweb Lina® (Land-use Informations aNd Analisys) rassemble en une base de données interactive des informations éparpillées : données des PLU, Scot, PPR, transports, voirie, zonages et travaux… « Nous allons rajouter les parkings, le voisinage… Notre valeur ajoutée réside dans la transformation de l’information réglementaire en données à la parcelle », commente Lahouari Kaddouri, créateur de la start-up LKSpatialist en juin 2015 à Montpellier. Les abonnés peuvent effectuer des requêtes multicritères, qui génèrent automatiquement un rapport parcellaire, et reçoivent une veille foncière hebdomadaire. « De quoi faire gagner beaucoup de temps aux promoteurs ou aménageurs. » Après avoir lancé la version mobile de Lina® en novembre, LKSpatialist travaille sur une version 2.

Big data appliqué à l’urbanisme

Avant de proposer Lina® sur une métropole, LKSpatialist doit collecter et traiter une masse de données hétérogènes. Le déploiement est donc progressif : Montpellier, Toulouse et Marseille, déjà couvertes, seront rejointes fin février par Bordeaux, Nice, Grenoble et Aix-en-Provence puis en avril par la métropole de Lyon et deux territoires du Grand Paris. LKSpatialist, qui emploie aujourd’hui 29 salariés à Montpellier, devrait en avoir 35 en mai. Un développement financé par la récente levée de fonds de 600 000 euros auprès des capitaux-risqueurs régionaux Soridec et Sofilaro (basés à Montpellier). Un prêt d’amorçage de Bpifrance de 300 000 euros doit compléter cet apport.

Fin 2017, LKSpatialist prévoit de couvrir 21 métropoles, dont 11 zones du Grand Paris. À terme, Lina® serait déployée dans les 64 plus grandes agglomérations françaises, et un développement international est envisagé en Grande-Bretagne, au Maroc et en Côte d’Ivoire.

Valorisation de la recherche universitaire

Lauréat « Grand Prix » du concours national d’innovation i-Lab en 2016, Lina® valorise plusieurs années de recherche menées et pilotées par Lahouari Kaddouri, maître de conférences de l’université d’Avignon et des Pays de Vaucluse et membre de l’unité mixte de recherche « Espace », qui associe les trois universités d’Aix-Marseille, d’Avignon et des Pays de Vaucluse, de Nice Sophia Antipolis et le CNRS. « Lorsque j’ai créé la société, j’avais déjà une première version à lancer », relève Lahouari Kaddouri. Il bénéficie d’une « mise en délégation »* à 100 % par l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse pour la création de LKSpatialist. « Une délégation rare, accordée par le président de l’université après avis de la commission de déontologie du ministère. Elle est valable deux ans, et renouvelable deux fois », précise Jean-François Blanco, responsable Valorisation et Transferts de technologies de l’université. Celle-ci, qui possède la propriété intellectuelle, est allée plus loin en investissant 10 % du capital de départ de la start-up.

Succès de la SATT Sud-Est

Même participation de la société d’accélération de technologie SATT Sud-Est, gestionnaire de la licence d’exploitation dont LKSpatialist a l’exclusivité pour 15 ans. « LINA® constitue la première licence d’exploitation dans le domaine des Sciences Humaines & Sociales à la SATT Sud-Est », affirme le président de la SATT Laurent Baly à l’occasion de la levée de fonds.
Depuis l’implantation de LKSpatialist à Montpellier où s’est formé Lahouari Kaddouri (il est docteur en géographie de l’université Paul Valéry), la start-up a aussi été entourée par les structures d’accompagnement de l’innovation locales (incubateur de la recherche publique LRI, réseau Entreprendre LR, BIC de la métropole de Montpellier).

 

* articles du code de la recherche (version en vigueur du 14/02/2017):

L531.1 à L531.7 — Section 1 : Participation des personnels de la recherche à la création d’entreprises (ancien 25-1 de la loi sur l’Innovation de 1999)

L531.8 à L531.11 — Section 2 : Apport d’un concours scientifique à une entreprise existante et participation au capital d’une entreprise existante (ancien 25-2 de la loi sur l’Innovation de 1999)

L531.12 à L531.14 — Section 3 : Participation des personnels de la recherche au conseil d’administration ou au conseil de surveillance d’une société anonyme (ancien 25-3 de la loi sur l’Innovation de 1999)

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Piratage Facebook, énergies marines, drone hydrogène… les meilleures innovations de la semaine

Piratage Facebook, énergies marines, drone hydrogène… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Cybersécurité, drone à hydrogène, bâtiments imprimés en 3D… les innovations qui (re)donnent le sourire

Cybersécurité, drone à hydrogène, bâtiments imprimés en 3D… les innovations qui (re)donnent le sourire

Des fenêtres intelligentes low cost

Des fenêtres intelligentes low cost

Drone d'impression 3D, pneu dépolluant, machine métallique Stratasys… les innovations qui (re)donnent le sourire

Drone d'impression 3D, pneu dépolluant, machine métallique Stratasys… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles