Nous suivre Industrie Techno

[Pépite à suivre] Apix Analytics met un chromatographe dans la paume de votre main

Baptiste Cessieux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

[Pépite à suivre] Apix Analytics met un chromatographe dans la paume de votre main

Chromatographie phase gazeuse (30 x 10 cm) comportant tous les éléments d'une machine de laboratoire : un injecteur, un séparateur et un détecteur.

© Apix Analytics

De l'électronique imprimée aux lasers high tech, en passant par l'ultraminiaturisation des puces, la conception de composants en nitrure de gallium ou encore la fabrication d'Oled sur mesure et la sécurité des circuits intégrés, la rédaction d'Industrie & Technologies a repéré dix pépites françaises de l'électronique. Parmi elles, Apix Analytics, qui a divisé par dix la taille des chromatographes en phase gazeuse (CPG).

« L’objectif est de sortir la chromatographie phase gazeuse (CPG) du laboratoire pour la rapprocher au maximum du terrain, annonce Philippe Andreucci, l’un des trois fondateurs d’Apix Analytics. Et on peut dire que nous avons réussi avec un appareil de si petite taille. » La CPG présentée par Alpix Analytics tient en effet dans une main. Le tube d’à peine 30 centimètres de long sur 10 de large contient pourtant tous les éléments de l’énorme machine de laboratoire : un injecteur, un séparateur et un détecteur.

Pourquoi elle ?
Parce que cette start-up grenobloise veut révolutionner l’analyse des gaz grâce au silicium et à la miniaturisation. Apix Analytics a d’ors et déjà divisé par dix la taille des chromatographes en phase gazeuse (CPG) en usant de micro-électronique et de détecteurs de taille nanométrique.

Date de naissance : 2014

Lieu de naissance : Grenoble

Fondateurs : Eric Colinet, Pierre Puget et Philippe Andreuccie

 

Pour injecter le gaz dans un si petit appareil, il faut ruser. « Nous utilisons dix valves en silicium. L’appareil travaille sur de très petites quantités, quelques microlitres de gaz. La résistance du silicium est donc suffisante pour supporter un million d’analyses », explique le co-fondateur d’Apix Analytics, qui précise : « C’est comme un avion en papier : très léger mais il peut absorber de nombreux chocs sans perdre sa résistance. »

Le séparateur n’a pas eu besoin de grandes modifications pour s’adapter à sa nouvelle taille mais le détecteur, lui, a dû faire peau neuve. À la manœuvre, une poutre d’un micron de long placée là pour barrer le passage du gaz. Une fois séparées, les différentes espèces qui composent le gaz passent près de cette poutre où elles sont adsorbées puis "désorbées". La masse de la poutre est alors modifiée à chaque passage d'une molécule. Cette différence massique permet alors de caractériser les composants du gaz. Ce système de détection méca-électronique de taille nanométrique (NEMS) est une véritable technologie de rupture. En miniaturisant cette détection chimique, l'entreprise va pouvoir se développer sur les marchés du suivi des procédés et de l’environnement.

Batiste Cessieux

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Circuit de chaleur, 3IA Grenoble, Ghryd ... les meilleures innovations de la semaine

Circuit de chaleur, 3IA Grenoble, Ghryd ... les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

Jeux vidéo : Facebook crée un avatar à votre image

Focus

Jeux vidéo : Facebook crée un avatar à votre image

Quantique, IA et exascale... La simulation repousse ses frontières

Quantique, IA et exascale... La simulation repousse ses frontières

Plus d'articles