Nous suivre Industrie Techno

Passeport santé, traçabilité, bague de paiement… les innovations du CES Unveiled Paris

Séverine Fontaine
Passeport santé, traçabilité, bague de paiement… les innovations du CES Unveiled Paris

© Séverine Fontaine

C’est au Palais Brogniart à Paris que s’est déroulé le CES Unveiled Paris, un événement en amont du CES  de Las Vegas. Plus de 70 start-up se sont réunies pour dévoiler les technologies qu’elles présenteront au rendez-vous américain. Industrie & Technologies vous propose un avant-goût de ces innovations… 

Dans l’espace dédié au CES Unveiled Paris du Palais Brogniart, ce mardi 24 octobre, plus de 70 start-up se sont données rendez-vous en amont du CES de Las Vegas pour présenter leurs technologies. Objets connectés, e-santé, industrie, environnement, sport, spatial, électronique… les Français feront (encore) parler d’eux au Consumer Electronics Show ! Voici quelques technologies qui ont retenu notre attention :

Le passeport vital

Commençons par InnovHealth et son passeport vital. Ce dernier se présente sous la forme d’une carte sur laquelle est placé un QRcode permettant l’accès à l’historique de santé de l’individu. Deux profils sont disponibles : le public ou « profil d’urgence » qui donne accès aux informations nécessaires pour être pris en charge sans que l’individu ait à prendre une décision, et le privé sur lequel on peut trouver toute la chaîne de soin. Lorsqu’un médecin scanne le QRcode lors d’une visite, une clé unique est envoyée par sms sur le téléphone du patient. Seule cette dernière permet au médecin d’entrer dans le passeport privé. La technologie a été certifiée par le ministère de la santé. Une version bêta est en cours de test sur les 3000 adhérents de leur partenaire Elium Santé.

Le pancréas artificiel

Placé sur le ventre du patient diabétique, un « pancréas artificiel » permet d’améliorer la prise en charge des personnes atteintes du diabète de type 1. Un capteur va relever le taux de sucre présent dans le sang toutes les cinq minutes. Un algorithme va analyser les données et, en fonction du sucre dans le sang, va prescrire un niveau d’insuline à injecter. Cette action est réalisée par une pompe à insuline placée à quelques centimètres du capteur. « C’est la première fois qu’un algorithme prend une décision médicale », se réjouit Marc Julien de Diabeloop, la société à l'initiative de cette technologie. 

La bague porte-feuille

La start-up Icare a développé une bague pouvant embarquer jusqu’à 28 usages différents : identification, contrôle d’accès, paiement, etc. Couplée à une application smartphone, la technologie est sécurisée grâce à une reconnaissance du porteur (8 brevets ont été déposés et concernent des technologies de biométrie, de mécanique ou encore de programmation). Si l’individu ne porte pas la bague, toutes les données sont instantanément effacées. Il pourra, grâce à son smartphone et la technologie NFC, transférer à nouveau ses données personnelles vers la bague.

Des cartes électroniques sur mesure

Protoelectronique.com est une plateforme permettant de réaliser des prototypes ou des petites séries de cartes électroniques câblées (avec les composants). « La plupart du temps, les clients passent par des sous-traitants et réceptionnent le produit 1 à 3 mois après la commande », nous confie une représentante sur place. « Avec notre plateforme, il est possible de budgéter le produit et le recevoir rapidement ; un mois maximum. » Pour cela, l’ingénieur va composer sa carte électronique sur le site web, puis injecter les composants souhaités depuis un tableau excel, avoir un devis instantané et passer la commande. Les cartes sont livrées selon le délai choisi (avec augmentation du prix selon la rapidité de livraison).

Des étiquettes de traçabilité

Tag Sensor de la société Yes it is permet de collecter des données sur n’importe quel objet. Identité, traçabilité, authentification… l’ensemble de ces informations sont remontées sur une plateforme de gestion des données, accessibles depuis le smartphone. « L’étiquette dispose d’une zone mémoire non copiable et ne pouvant être arrachée », nous explique Emmanuel Ranc, Président co-fondateur de la start-up. « C’est un produit physique sûr à 100 %. » Par exemple, pour avoir des informations mises à disposition par le fournisseur sur une pièce composite d’un avion, le technicien va scanner l’étiquette.

Une interface en 3D de gestion d’usine

Les fondateurs de la start-up Iteca ont mis en commun leurs connaissances acquises dans les domaines du jeu vidéo et du divertissement pour créer l’interface virtuelle SmartUpp. « On amène le savoir complexe dans une interface simple », nous confie l’un d’eux. Celle-ci collecte les données, les filtre grâce à l’intelligence artificielle décisionnelle et les envoie sur la représentation virtuelle de l’usine affichée à l’écran. Et ce, pour aider l’industriel à augmenter ses performances. La plateforme est hébergée sur le système d’information du client (domaine du luxe, de la défense et de l’énergie). 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

Exclusif

Exclusif

Plus d'articles