Nous suivre Industrie Techno

Parrot : des drones au service de l’agriculture

Parrot : des drones au service de l’agriculture

eBee : une aile de 96 cm d'envergure pour un poids de 750 grammes qui vole jusqu’à 80 km/h avec une autonomie de 45 minutes

© DR

Parrot présente au Salon de l’Agriculture un drone mesurant la réflectance des cultures pour alimenter des logiciels d’estimation des besoins en engrais azoté développés par l’Inra. Ils couvrent 10 hectares en quelques minutes avec une précision et une résolution 20 fois supérieure au satellite.

Parrot profite de la 51e édition du Salon International de l'Agriculture qui se tient à Paris jusqu’au 04 mars pour présenter un drone dédié au suivi cartographique des cultures qu’il a développé en collaboration avec sa filiale senseFly et le fabricant de capteurs photos Airinov en suivant les recommandations de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra).

L’aile volante eBee est rapide à déployer. Elle décolle seule, vole en formation en-dessous de 150 m, est guidée par GPS et est peu sensibles aux nuages. Elle couvre ainsi 10 hectares en quelques minutes seulement. Elle est équipée d’un capteur photo multi-spectral multiSpec 4C de la société Airinov, qui mesure la réflectance, à savoir la quantité de lumière réfléchie par les feuilles, afin d’obtenir des renseignements sur l'état de la photosynthèse avec une précision et une résolution 20 fois supérieure au satellite.

Une fois cette acquisition faite et le drone revenu automatiquement à son point de départ, les images captées permettent de réaliser une carte des caractéristiques des cultures observées, grâce à des modèles développés par l’Inra. Des indicateurs clés, comme la quantité de biomasse ou le contenu en azote foliaire peuvent ensuite être estimés. Ces indicateurs agronomiques sont ensuite convertis en préconisation azote pour permettre à l’agriculteur d’optimiser ses apports et d’améliorer en quantité et en qualité le rendement moyen de ses cultures.

« Dans les années 50, l’aviation civile a révolutionné l’agriculture. Aux Etats-Unis, l’usage des petits avions et hélicoptères par les fermiers est devenu vite très courant. Les drones sont une évolution naturelle : bien moins couteux ; truffés de capteurs ; précis grâce au GPS et faciles à programmer. Leur adoption par les agriculteurs sera rapide et je pense que voir des drones au-dessus des champs et des vignobles deviendra un jour aussi courant que d’y voir des tracteurs », estime Henri Seydoux, fondateur et Président directeur général de Parrot.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : https://www.sensefly.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des cristaux pour remplacer les terres rares

Fil d'Intelligence Technologique

Des cristaux pour remplacer les terres rares

Des chercheurs rennais ont mis au point une nouvelle approche pour concevoir des cristaux liquides qui émettent dans le rouge et[…]

L'âge d'or du Lidar

L'âge d'or du Lidar

4 technos pour toucher la réalité virtuelle du bout des doigts

4 technos pour toucher la réalité virtuelle du bout des doigts

Composants intelligents : comment limiter la consommation énérgétique?

Analyse

Composants intelligents : comment limiter la consommation énérgétique?

Plus d'articles