Nous suivre Industrie Techno

Paris, capitale des grands réseaux électriques

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Paris, 29 août - 3 septembre. Principal thème débattu lors de la 40e session du Cigré (Conseil international des grands réseaux électriques): la sécurité de l’approvisionnement en électricité. En pri

Association non-gouvernementale à but non lucratif, le Cigré (Comité international des grands réseaux électriques) a pour objectif le développement des connaissances techniques et l’échange d’informations entre tous les pays dans le domaine de la production et du transport de l’électricité haute tension. Sa création remonte à …1921, en France. Une raison suffisante pour que cette institution tienne régulièrement congrès à Paris, comme cela a été le cas cette année pour sa 40e session bisannuelle.

Plus de 2500 délégués (experts, dirigeants, universitaires) en provenance de près de 80 pays y ont débattu des grands sujets du moment, notamment les grandes pannes de ces dernières années, la garantie de la continuité du service, l’ouverture du marché de l’électricité et bien entendu les innovations technologiques.

Ont bien évidemment été évoquées, et largement, les pannes américaine du 14 août 2003 (50 millions de personnes au privées de courant) et italienne du 28 septembre de la même année.

A défaut de pouvoir garantir que de tels incidents ne se reproduiront plus, les experts réunis ont du moins apporté des explications. «Accroissement très important de la complexité des échanges sans pour autant mettre à niveau les outils d’information ni assurer une transparence suffisante entre les acteurs commerciaux et les gestionnaires des grands réseaux ; dangereuse tendance à économiser sur les investissements et la maintenance de la part d’opérateurs trop préoccupés par les questions de rentabilité ; laisser-aller dans le maintien et le développement des compétences techniques des ingénieurs ; manque d’anticipation généralisé…» : telles sont, selon eux,  les principales raisons de ces gigantesques pannes.

Et de proposer quelques recommandations, comme «renforcer le rôle central et la neutralité des gestionnaires de réseaux, développer les interconnexions pour renforcer l’entraide entre les pays et optimiser les réserves de production, ou encore demander à chaque pays d’établir des prévisions de l’équilibre offre/demande à moyen et long terme, en consolidant ces prévisions au niveau de l’Europe électrique». Aux décideurs, maintenant, d’en tenir compte…

Mais le Cigré, c’est également une exposition  particulièrement représentative de l’évolution des matériels électrotechniques, des câbles et des systèmes de contrôle.

ABB était présent avec son système de contrôle de grandes régions PS Guard 830, «qui améliore nettement la visibilité et le contrôle dynamique des systèmes électriques et a été reconnu par le MIT comme l’une des 10 technologies émergentes qui peuvent changer le monde ». Dans le domaine des composants, on pouvait également, toujours sur ce stand, se renseigner sur le disjoncteur haute tension PASS MOO, «premier condensateur sec en courant alternatif».

Areva Transmission & Distribution présentait pour sa part Pacis, sa nouvelle solution d’automatisation de poste, ainsi que e-terrasimulator, un logiciel assurant la simulation du fonctionnement d’un réseau électrique et des fonctions de gestion en temps réel.

 Autres nouveaux produits : le MicoMhoP443, un relais de protection multifonction à déclanchement ultrarapide doté d’algorithmes optimisés en cas de d’oscillation de puissance ou de variation de charge ; le MicomP846, un relais de protection chargé de détecter les ouvertures de disjoncteur locaux ou distants en moins de 2 cycles sans recours aux contacts de position des disjoncteurs ou de télé action ; ou encore le PLC5000, un équipement de courant porteur ligne universel offrant un service complet de transmission voix et données sur réseau d’énergie.

Dans un autre registre, mais tout aussi intéressant, Areva exposait son savoir-faire en matière de liaisons à courant continu (avec notamment une maquette du projet Konti-Skan entre le Danemark et la suède) ainsi qu’une maquette de compensateur de puissance réactive mobile.

Dans le domaine des câbles, Nexans a dévoilé une extrémité sans fluide de remplissage pour disjoncteur GIS. Supprimant l’obligation de maintenance du matériel, cette extrémité, convenant aux tensions de 123, 145 et 170 kV, permet au fabricant du caisson de fermer et de faire l’essai de son matériel avant même que le câble ne soit installé.

Autre produit présenté par Nexans, la jonction rétractable à froid CMP (pour câble 72,5 kV à isolation synthétique) a suscité l’intérêt en raison de sa mise en place simple et sans matériel spécifique ni source de chaleur.

Chez Siemens Power Transmission & Distribution, autre poids lourd du secteur, on pouvait noter la démonstration du système de conduite de poste Sicam PAS, destiné aux environnements particulièrement sévères, ainsi que la présentation des systèmes de planification de réseau Sincal et Netomac.

Ce dernier permet de simuler tous les processus de électromagnétiques et électromécaniques sur les systèmes d’alimentation en énergie électrique. Particulièrement remarqué, le poste électrique hautement intégré (HIS), isolé au gaz (jusqu’à 420 kV), offre un gain de place allant jusqu’à 70% par rapport à des postes comparables isolés à l’air.

Jean-Charles Guézel

Pour en savoir plus
www.cigre.org


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

FIC 2019 : Alsid sécurise le système de gestion des accès Active Directory

FIC 2019 : Alsid sécurise le système de gestion des accès Active Directory

Issue de l’agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), l’entreprise Alsid a[…]

Facebook : 5 choses à savoir sur le piratage des clés d'authentification

Facebook : 5 choses à savoir sur le piratage des clés d'authentification

La 5G, co-pilote en devenir pour les véhicules autonomes

La 5G, co-pilote en devenir pour les véhicules autonomes

Un transistor en diamant pour remplacer le silicium

Fil d'Intelligence Technologique

Un transistor en diamant pour remplacer le silicium

Plus d'articles