Nous suivre Industrie Techno

Panasonic abandonne l’intégration verticale

Ridha Loukil
Panasonic abandonne l’intégration verticale

L'usine d'écrans LCD de Panasonic à Himeji. Elle échappe pour le moment à la fermeture.

Après avoir tenu à maîtriser toute la chaine de valeur de ses produits, le géant japonais décide d’arrêter la production en interne de ses téléviseurs. Son basculement vers l’externalisation signe la fin d’une époque industrielle.

Décidément, le modèle industriel d’intégration verticale, qui consiste à tout maîtriser en interne, n’a plus la cote. Il vient de perdre l’un de ses plus fervents défenseurs : Panasonic. Le géant japonais de l’électronique a en effet décidé d’arrêter la production en interne de ses téléviseurs et de réduire la voilure de son activité d’écrans plats.

Le groupe va fermer l’une de ses deux usines d’écrans plasma, et mettre en vente l‘une de ses deux usines d‘écrans LCD. L’heure n’est plus à la maîtrise de l’écran plat, composant clé du téléviseur. Le groupe pourra en cas de besoin se le procurer à l’extérieur, comme le font déjà Sony, Toshiba ou Philips.

Alors que Sony, Toshiba, JVC, Hitachi et Philips ont tous externalisé la production de leurs téléviseurs, Panasonic faisait figure de l’un des derniers Mohican de l’intégration verticale. Un modèle industriel dans lequel il voyait trois avantages compétitifs : la maîtrise de la qualité ; des gains d’échelle et des délais de développement courts. Mais c’était sans compter avec la chute vertigineuse des prix des téléviseurs et l’exacerbation de la concurrence, le tout sur fond de réévaluation du yen japonais.

Le modèle d’intégration verticale n’a pas pour autant disparu. Au moins trois fabricants de téléviseurs continuent à le mettre en œuvre : le japonais Sharp, et les coréens Samsung et LG. Mais pour combien de temps encore?

Ridha Loukil

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Une tête d’impression 3D polymorphe pour piloter l'alignement des fibres dans les composites

Une tête d’impression 3D polymorphe pour piloter l'alignement des fibres dans les composites

« L’impression 3D a un rôle majeur à jouer pour lutter contre l’obsolescence des équipements industriels », lance Nicolas Gay, co-fondateur de 4D Pioneers

« L’impression 3D a un rôle majeur à jouer pour lutter contre l’obsolescence des équipements industriels », lance Nicolas Gay, co-fondateur de 4D Pioneers

Impression 3D : « La stéréolithographie a toute sa place en production », prône Andreas Langfeld, Président EMEA de Stratasys

Impression 3D : « La stéréolithographie a toute sa place en production », prône Andreas Langfeld, Président EMEA de Stratasys

Plus d'articles