Nous suivre Industrie Techno

IT, L'enquête continue

Palmarès 2010 des écoles d’ingénieurs qui débusquent des contrats

Palmarès 2010 des écoles d’ingénieurs qui débusquent des contrats

Le palmares suivant les contrats de recherche

© DR

La capacité d'une école à signer des contrats de recherche est le moteur de l'activité dans ses laboratoires. Le chiffre d'affaires que ces contrats engendrent est donc naturellement le premier critère de notre palmarès.

L’indétrônable Mines ParisTech, armée depuis 1967 d’Armines, structure de gestion de ses contrats de recherche, mène la danse sur ce critère. Un faible nombre de brevets la prive d’une meilleure place au classement général. Constat similaire pour les Arts & Métiers ParisTech, qui avec sa structure de recherche contractuelle Arts, équivalente à Armines, atteint la 4e place sur ce critère (10e au général).

Nos trois championnes, Grenoble INP, INPT et l’INSA de Lyon se placent également très bien sur ce critère. A noter l’entrée dans le TOP 10 de l’ISAE, regroupement autour de l’aérospatial de Supaero et de l’Ensica, que l’on aurait pu attendre plus haut au classement général.

Classement des écoles d'ingénieurs en fonction du montant de leur recherche contractuelle

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

L’institut grenoblois MIAI dédié à l’intelligence artificielle labellisé 3IA a été[…]

L’IA française se dope au  calcul intensif

L’IA française se dope au calcul intensif

Sensibilité record pour la pesée de molécules avec de la lumière

Sensibilité record pour la pesée de molécules avec de la lumière

La deeptech vient en force à VivaTech

La deeptech vient en force à VivaTech

Plus d'articles