Nous suivre Industrie Techno

Paca : Socomet-Onis, "champion caché" de la R&D

Paul Wagner
- Cette entreprise familiale située à Lambesc détient, grâce à ses obturateurs réversibles rapides, 20 % du marché mondial de ce type de composants.

Dans les industries de process, les vannes sont des composants essentiels. Elles orientent les circuits fluides, règlent les débits ou stoppent toute circulation. Elles assurent la sécurité. Cependant, qu'une petite fuite interne survienne suite à une détérioration de l'étanchéité ou que le débit ne puisse plus être interrompu en raison de la rupture d'une pièce, et les conséquences peuvent être catastrophiques. Voilà pourquoi de simples obturateurs fonctionnant en tout ou rien sont nécessaires pour assurer la sécurité ultime.

Socomet-Onis, située à Lambesc (Bouches-du-Rhône), s'est spécialisée dans ce type de composants. Elle a été créée en 1979 par Jean-François Favreau-Onis, son actuel PDG. Son père a mis au point à cette époque un système d'obturation très original breveté. Grâce à ce composant baptisé Onis, il a résolu de nombreux problèmes dans les industries du pétrole, de la chimie, de la pharmacie ou de l'agroalimentaire. Car si le principe de l'obturateur réversible est simple, sa réalisation est complexe, et il faut faire preuve de beaucoup d'astuce pour qu'il soit facile à mettre en oeuvre et à utiliser.

Des contrats alléchants

Les techniques mises au point par Socomet-Onis ont assuré son développement et se sont imposées. Au point que l'entreprise, numéro deux mondial sur ce créneau avec 20 % du marché, est consultée sur les cinq continents. Elle réalise 4 millions d'euros de chiffre d'affaires avec seulement quinze personnes. Il est vrai que la PME se focalise sur les études des produits qu'elle conçoit ou adapte et sur leur montage. La fabrication est sous-traitée. Moyennant quoi l'entreprise consacre entre 20 et 25 % de son chiffre d'affaires à la R&D. Ce taux s'explique par la nécessité de perfectionner sans cesse l'obturateur, dont le brevet originel est tombé dans le domaine public. Nouveaux métaux, utilisation de plastique ou de doublage en PTFE, automatisation, etc. Les obturateurs Onis, dont la gamme s'étend de 7 kg à 7 t pour des diamètres de 12 mm à 1,2 m, s'améliorent constamment.

La pièce efficace de l'obturateur est un rectangle métallique dont la longueur vaut le double de la largeur. Elle se divise donc en deux carrés. L'un est percé d'un trou d'un diamètre égal à celui de la canalisation qui sera équipée. L'autre n'est pas percé. Cette pièce coupe transversalement la canalisation et se déplace comme un tiroir selon deux positions. Dans la première, le trou se superpose à celui de la canalisation, le fluide passe. Dans l'autre position, la canalisation est obstruée. La grande astuce réside dans la façon dont l'obturateur coupe la canalisation. Grâce à un levier, on écarte de 3,7 mm la canalisation dans le sens de sa longueur de part et d'autre de l'obturateur (on joue sur l'élasticité). Cela suffit à déplacer le tiroir. Le circuit est alors à l'atmosphère. Il faut donc l'avoir fermé auparavant à l'aide d'une vanne... Après l'opération, les circuits amont et aval sont isolés. Cette pièce de sécurité est un outil précieux pour la maintenance. D'autant que l'obturation s'effectue à la main en trente secondes.

La liste des clients de la PME a de quoi faire des jaloux : BP, Shell, Exxon, Total, Air Liquide, Hoechst, Michelin, Sanofi, Cogema, Nestlé... Quant à ses contrats, il peuvent être alléchants. À preuve : 1,5 million de dollars pour 16 obturateurs dans une raffinerie au Venezuela. Et depuis huit ans, Jean-François Favreau-Onis a installé une filiale (deux personnes ) à Houston, Texas. Maintenant, c'est lui, le roi du pétrole...

L'ESSENTIELQUI SONT LES "CHAMPIONS CACHÉS"

- Notre confrère "L'Usine Nouvelle" débusque, région par région, les "champions cachés". Des entreprises qui excellent dans leur domaine, sont souvent des leaders européens, voire mondiaux, mais que leur taille ou leur spécialisation tient à l'écart de la notoriété. "Industrie et Technologies" s'est associé à l'opération et, technologie oblige, a choisi de mettre en évidence, parmi ces entreprises, les "champions cachés de la R&D", autrement dit celles qui consentent un effort particulier de recherche et s'adonnent sans frein à l'innovation.

Et aussi...

Pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, trois autres entreprises ont retenu l'attention de la rédaction. Les nominés sont Secoman Spécialité Spectrophotomètres de laboratoire - Part de marché : environ 25 % en France, 5 % en Europe - Chiffre d'affaires 2002 : 3,2 millions d'euros - Effectif : 30 personnes - Pourcentage du chiffre d'affaires en R&D : 12 % Céramiques techniques et industrielles Spécialité Céramiques techniques poreuses - Part de marché : environ 30 % en France (membranes de filtration) - Chiffre d'affaires 2002 : 2,7 millions d'euros - Effectif : 42 personnes - Pourcentage du chiffre d'affaires en R&D : 20 à 25 % Aqua Lung France Spécialité Matériel de plongée - Part de marché : 25 % en France - Chiffre d'affaires 2002 : 19 millions d'euros - Effectif : 100 personnes - Pourcentage du chiffre d'affaires en R&D : 10 %

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0855

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

ÉNERGIE

Focus

ÉNERGIE

Optimiser la consommation de son usineJohnson Controls a conçu le logiciel Isac pour le suivi énergétique des installations de réfrigération[…]

01/04/2009 | AlertesInnovations
Des puces 200 fois plus rapides

Des puces 200 fois plus rapides

COMMUNICATION

Focus

COMMUNICATION

RECYCLAGE

Focus

RECYCLAGE

Plus d'articles