Nous suivre Industrie Techno

Ozwe fait réagir l'ordinateur aux gestes

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
La société développe un ordinateur musical qui reconnaît l’utilisateur, le suit dans ses déplacements et obéit à ses gestes. Le tout sans clavier ni souris.

Ozwe en bref :
Date de création : avril 2008
Créateur : Frédéric Kaplan, Martino d’Esposito
Implantation : Lausanne (Suisse)
Effectif : 10 personnes
Site Web : www.ozwe.com
Contact : Frédéric Kaplan, Président
Tél :+41 21 693 22 74
Email : frederic.kaplan@epfl.ch

Fondée en 2008 par Frédéric Kaplan, un chercheur français à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), spécialiste de la robotique domestique et de l’intelligence artificielle, Ozwe valorise près de deux ans de recherche et développement sur les interfaces gestuelles à l’EPFL, en Suisse. Frédéric Kaplan et Martino d’Esposito, un designer industriel autre cofondateur, se lancent dans la création et la commercialisation de machines sans clavier ni souris, capables de repérer l’utilisateur, le reconnaître et obéir à ses gestes.

Au laboratoire de l’EPFL, deux prototypes ont démontré le concept : le premier est le Wizkid dévoilé en février 2008 lors d’une exposition sur le design au Museum of Modern Art de New York, le second est le QB1 présenté lors d’une conférence à Genève en février 2009.

Ce dernier se présente comme un ordinateur musical conçu pour faciliter l’interaction avec l’utilisateur. Ni clavier, ni souris, ni télécommande. Il se contrôle par de simples gestes des mains. L’écran reconnaît l’utilisateur et se tourne pour rester en permanence face à lui. Et en fonction de la distance, il va adapter l’affichage. Au fil du temps, il finit par bien connaître son utilisateur pour lui proposer automatiquement des programmes adaptés.

La caméra 3D et le moteur de reconnaissance gestuelle nécessaire à ce type d’interface ont été spécialement développé à l’EPFL, car aucune technologie disponible sur le marché ne convenait. Les caméras 3D disponibles sont trop encombrantes pour s’intégrer dans l’écran. Une caméra avec des émetteurs-récepteurs infrarouges répartis dans le cadre autour de l’écran a été créée.

Les premiers produits devraient être livrés à la fin de l’année ou au début 2010 pour des utilisateurs exigeants (fortunés aussi), des hôtels de luxe ou des magasins haut de gamme. La société recherche des partenaires pour mener des expériences pilotes dans différents domaines d’application.

Ridha Loukil
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles